Mission accomplie

28 septembre 2008    Catégorie(s) : Au fil des matches Imprimer. Imprimer.

CJS GEISPOLSHEIM 79

ASSM PFASTATT 98

Les “bleus” ont signé, à Geispolsheim, leur 2e victoire en autant de rencontres. Un succès qui ne souffre d’aucune discussion tant leur domination fut constante tout au long du match. Et, sans un compréhensible relâchement dans le dernier quart-temps, l’addition aurait été encore plus salée pour le nouveau promu bas-rhinois. Indiscutablement, il se confirme que cette poule J, version 2008/09, sera un championnat à deux vitesses.

Notre photo : avec 4 paniers à trois points, Cédric GARNIER a été l’un des artisans de la nette victoire de l’ASSM à Geispolsheim.

C’est assez de rare de vivre un match sereinement dans les gradins quand votre équipe évolue à l’extérieur. C’est pourtant ce qui est arrivé à la (toute) petite délégation pfastattoise présente samedi soir dans la magnifique salle des sports de Geispolsheim. En prenant d’entrée l’ascendant sur son adversaire, l’ASSM a enlevé tout suspense à la partie. Elle a surtout effacé toute velléité d’exploit dans les rangs du CJSG. Et c ‘est cela qui a permis aux Pfastattois de vivre une soirée tranquille dans le Bas-Rhin.

On l’avait dit après le match contre Saint-Dié, il fallait que tout le groupe des “bleus” soit performant pour que l’ASSM puisse atteindre l’objectif que tout le club s’est fixé: retrouver la N2 après un court séjour en N3. Il semble que le message ait été entendu cinq sur cinq. En effet, les joueurs moins en vue il y a huit jours, se sont cette fois montrés à leur avantage. A l’image de Cédric Garnier, auteur de deux paniers à trois points dans le premier quart-temps et de deux autres en fin de match où, suite à un relâchement des “bleus”, “Geispo”, un instant mené de près de 30 points, réussit à revenir à -13 (77-90) à 1’50” du buzzer. Un 2-8 final donna au score une allure plus conforme à la domination de l’ASSM durant les 40 minutes de la partie.

On peut certes regretter ce 4e quart-temps “bâclé” – prendre 33 points en 10′ après en avoir encaissé 46 en 30′, cela fait tout de même désordre – mais, pour une fois, on n’en tiendra pas rigueur à nos joueurs. Pourtant, l’avertissement doit être retenu. Pareil passage à vide face à l’un des “gros bras” de la poule est carrément interdit !

Meilleur marqueur du match – avec 16 points seulement certes, mais il faut relever que huit joueurs chez les “bleus” ont scoré 8 points et plus, ce qui est assez significatif de la force d’un groupe – et véritable tour de contrôle (jls dixit), Mourad Boughedir a confirmé qu’il allait être le leader de la formation pfastattoise version 2008/09. On se répète peut-être mais pourvu qu’aucun pépin physique ne vienne le perturber.

Deux résultats intéressants sont à relever lors de la 2e journée d’hier soir. D’abord, le score fleuve de Saint-Dié aux dépens de Gries 2 (102-67). 35 points d’écart, c’est énorme. Voilà qui confirme que les Vosgiens feront partie des candidats au titre et que les Bas-Rhinois, s’ils ne retrouvent pas leur effectif au complet au plus vite, connaîtront des soucis pour se maintenir.

Quant au choc de la soirée, il s’est terminé par un difficile succès de Lons le Saunier sur Dadolle Dijon (88-84). Là aussi, une confirmation, les Dijonnais – avec un Julien Senaillet (ex-Prissé/Mâcon) très performant – seront à prendre au sérieux.

Conclusion, après deux journées, cette poule J est déjà scindée en deux. Avec sept équipes capables de viser le titre ou une place sur le podium et cinq autres dont l’objectif sera d’éviter la relégation. Dans la première catégorie figurent Jura Salins, CSL Dijon, WOSB, Lons le Saunier, Dadolle Dijon, Saint-Dié et, bien sûr, l’ASSM. Dans l’autre, se trouvent quatre Alsaciens. Si ce pronostic se révèle exact, deux voire trois clubs de notre région risquent de retourner en championnat régional. Aïe !

LA FICHE TECHNIQUE:

Quarts-temps: 18-25, 14-24 (32-49), 14-22 (46-71), 33-27.

Geispolsheim: 33 paniers dont 4 à trois points, 9 LF sur 12, 26 fautes, Schaal éliminé.

Bachert 15, Leicht 15, Andlauer 11, Bezler 11, Koenig 6, J. Schaller 6, Houari 5, T. Schaller 4, Schaal 4.

ASSM: 34 paniers dont 9 à trois points, 22 LF sur 30, 17 fautes dont une technique (Montabord).

Boughedir 16, Garnier 14, Schlaeder 13, Montabord 13, Gitta 9 puis Schneider 8, Paradzik 13, Hanser 9, Willig 3, Jovicic.