Poussines : une défaite honorable

27 octobre 2008    Catégorie(s) : EQ Poussines Imprimer. Imprimer.

ASSM PFASTATT 30

AS BERRWILLER   54

Pour leur première sortie à la poly, les poussines de Michel Faesch n’ont pas réussi à gagner. Il est vrai qu’elles sont tombées sur l’excellente équipe de Berrwiller-Wuenheim. Découvrez ci-dessous l’excellent article de Philippe Pelz qui nous livre un commentaire digne de figurer dans “L’Equipe”…

Voilà… Ce moment tellement attendu par nos poussines est arrivé. Jouer à domicile, dans leur salle, devant leur public, après déjà 3 matchs à l’extérieur. Et si la victoire n’a pas été au rendez-vous, ce moment restera sans doute dans les mémoires lorsque dans quelques années elles feront trembler les salles de la région. On peut rêver, non ?

La victoire ne leur a donc pas souri ce samedi, même si pendant un gros quart temps, elles ont fait jeu égal avec leurs adversaires de Wuenheim. Les “oranges” et les “bleues” se rendaient panier pour panier (20-20 après 7’21 de jeu) et on s’attendait à trembler et à vibrer jusqu’au bout.

Mais cet espoir fut de courte durée. Les adversaires, dont certaines joueuses vives et rapides, et pas forcément les plus grandes, menaient des attaques fulgurantes qui laissaient notre défense un peu dans ses pantoufles, prirent petit à petit de l’avance…

On sentait la fatigue marquer les joueuses de base de notre équipe, que le coach ne pouvait pas laisser reprendre leur souffle, surtout que Justine, encore sous le coup d’un arrêt médical, ne pouvait rien faire de plus que d’encourager ses coéquipières depuis le banc où elle était venue les soutenir. Du 16-15, encourageant à la fin du 1er QT, on est arrivé à la pause sur le score de 22-28.

Après la mi-temps, où leur coach Michel les a gardées longuement dans le vestiaire, sans doute pour tenter des les réveiller un peu, elles ont à nouveau eu un passage a vide. Pas aussi terrible que lors du dernier match, certes, cette fois-ci elles ont au moins mis un panier et pris un peu moins de points. L’écart s’est cependant vite creusé sous les yeux impuissants de nos petites pfastattoises, qui même si elles se sont battues jusqu’au bout, ne pouvaient rien faire face à ces “oranges” pas mauvaises du tout.

Ce 3ème QT allait briser leurs derniers espoirs de retour au tableau d’affichage. Le télescopage de Camille et de Séline n’arrangea rien, même si l’écart était déjà creusé. Mais il obligea quand même le coach à sortir sa “bombe magique”, car le choc avait visiblement été costaud.

Le dernier QT, à l’image des deux précédents, a donc été à l’avantage des “oranges” qui se sont dirigées vers une victoire méritée. Le manque de vitesse et les pertes de balles sont, à mon humble avis, les deux points qui ce samedi ont fait que notre faiblesse en défense n’a pas pu être comblée par les attaques.

Parlons un peu de l’arbitrage, non non, pas pour le critiquer. Mais beaucoup de jeunes arbitres de chez nous et d’ailleurs sont bien plus respectueux du règlement et de l’esprit du jeu que ne le sont certains adultes que nous avons vus dans un passé pas si lointain (ça c’était juste pour mettre un point final à ce sujet). Aujourd’hui, malgré l’inexpérience flagrante d’un nouveau jeune arbitre, il n’y a pas eu d’injustice (je le pense, mais je suis Pfastattois aussi). Les petites erreurs, lorsqu’elles sont réparties équitablement, sont facilement pardonnables a ceux qui apprennent, et qui auront à coeur de les corriger. A bon entendeur…

Non, ce week-end la défaite a été 100% sportive, face à une équipe de qualité. Mais comme le dit leur coach qui voit d’abord les points positifs de sa petite équipe de “nenettes”, il y a du potentiel. Plusieurs des nouvelles joueuses qui débutent montrent du courage et de la combativité. Leur technique n’est forcément pas encore au top, mais il y a de quoi faire, et quand elles pourront venir épauler les plus anciennes, ça va déménager… Qu’on se le dise !

Et le coach de poursuivre, très lucide, que pour cette jeune équipe mieux vaut se diriger vers une deuxième phase plus à leur niveau pour continuer a se motiver en progressant que de se faire manger en niveau supérieur… En avant les filles !

Le score: 16-15, 6-13, 2-9, 6-17 final 30-54

Les points: Séline 19, Laurine 8 et Camille 3

PHILIPPE PELZ