Après une coupure de plusieurs semaines, la “une” reprend du service avec la finale de la Coupe du Crédit Mutuel à l’affiche dimanche (16h30), salle annexe du Palais des Sports. Ce nouveau rendez-vous avec Kaysersberg ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices pour les “bleus” privés de Jean-Michel Montabord, désormais au FCM, et Mourad Boughedir, à l’absence prévue de longue date et qui ne fera, lui non plus, pas partie de l’ASSM 2009/10. Malgré son bonus de 10 points, notre équipe n’aura pas les faveurs du pronostic.

Notre photo ci-dessus : Cédric Garnier, Arnaud Schlaeder et Mathieu Gitta (au centre au premier plan) vont-ils soulever une nouvelle fois le Trophée de la Coupe du Crédit Mutuel, un an après leur dernier succès à Richwiller ? (Photo Claudine HENCK).

5 finales, 3 victoires : tel est le bilan, à ce jour, de l’ASSM en Coupe du Crédit Mutuel. Les victoires ont été obtenues en 1984 (la compétition s’appelait alors Coupe du Haut-Rhin) sous la direction de Dan Eck, en 1999, avec Roland André aux commandes de l’équipe et, enfin, en 2008 (premier succès pfastattois avec la dénomination Crédit Mutuel) avec un groupe dirigé par Frédéric Demontoux. Quant aux défaites, elles remontent à 1998 (succès d’Illfurth IV à Wittelsheim grâce à un bonus de… 47 points !) et à 2003 (victoire de Kaysersberg à Altkirch grâce à un bonus de 25 points).

A la lecture de ce court historique, vous pouvez constater que dans cette compétition, à l’ASSM une défaite a, à chaque fois, succédé à une victoire. Voilà qui doit encore renforcer l’opinion de ceux qui pensent que “KB” l’emportera dimanche.

En alignant son équipe pratiquement au complet – Invernizzi et Kuntz seront absents mais l’excellent Américain Troy Nesmith sera présent – Kaysersberg aura tous les atouts en main pour conquérir un trophée où il figure déjà à plusieurs reprises au palmarès. Fabien Drago et son équipe viennent de réaliser une excellente saison en obtenant assez aisément le maintien en N2, ce qui était l’objectif prioritaire. A Pfastatt, on est bien placé pour mesurer la portée de cette performance, même si l’absence d’une 14e équipe – et pas n’importe laquelle puisque c’était la place réservée au relégué de la N1 – a considérablement changé la donne. Tant mieux pour “KB”.

Il y a un an à Richwiller, les “bleus” avaient créé une petite surprise en l’emportant (89-80) malgré un handicap initial de 10 points. Tout souriait alors à KB, champion de groupe en N3 et en train de préparer la phase finale. Au contraire de l’ASSM qui venait de boucler dans la douleur une 2e saison en N2 où elle occupa pratiquement de bout en bout la place de lanterne rouge.

Douze mois plus tard, les données seront différentes. KB aligne une équipe plus complète et les “bleus” ne disposeront pas de tous leurs atouts. Notamment de Jean-Michel Montabord qui à Richwiller avait été l’un des artisans du succès et réalisé une partie comme il n’en fit aucune cette saison en N3 !

Alors, dans le camp pfastattois on comptera sur l’orgueil de nos joueurs. D’un Arnaud Schlader, par exemple, qui l’an passé avait surclassé son vis-à-vis Guillaume Beyl. D’un Zvonimir Paradzik dont ce sera, en cas de défaite, le dernier match sous le maillot bleu. Et de tous les autres bien évidemment.

Enfin, pour la première fois, une finale régionale de la Coupe du Crédit Mutuel. Elle est programmée dans huit jours à Colmar. L’un des deux finalistes est déjà connu. C’est le BC Gries-Oberhoffen vainqueur, jeudi dernier, du CO Haguenau en finale du Bas-Rhin. Quel sera l’adversaire des “verts” ? KB serait la réponse logique. Mais à Pfastatt, on espère que la logique sera bafouée comme cela arrive si souvent dans le sport. Allez les “bleus” !

ASSM Pfastatt (+10) – AS Kaysersberg ABCA, coup d’envoi dimanche (16h30), salle annexe du Palais des Sports de Mulhouse. En lever de rideau (14h30), finale féminine.