Baisser de rideau – enfin – de la saison 2008/09 ce samedi soir (20h30) à Colmar (gymnase Camille See) où notre équipe “une” aura l’honneur de disputer la première finale régionale de la Coupe du Crédit Mutuel. Face à Gries/Oberhoffen, logique favori, les “bleus” peuvent croire en leurs chances.

Notre photo ci-dessus : Florian Schneider et Michel Villemin vont se retrouver face à face ce soir à Colmar. Avec la même réussite pour les “bleus” que lors de ce match disputé en février 2008 à la poly où l’ASSM avait dominé le BCGO. C’était en Nationale 2. (Photo Jean-Paul Domb “L’Alsace”).

Personne, à l’ASSM, ne s’imaginait que la saison 2008/09 allait durer jusqu’au 6 juin. La faute à un exploit en Coupe du Crédit Mutuel avec cette victoire, aussi superbe qu’inattendue, sur KB et à l’organisation, une première, d’une finale régionale entre les vainqueurs de l’épreuve dans chaque département. Du coup, Zvonimir Paradzik – le grand homme du match – qui pensait avoir fait ses adieux à l’ASSM le 24 mai au Palais des Sports, a été tout surpris d’apprendre qu’il devra “remettre le couvert”. En tout cas s’il réédite sa performance, les “bleus” peuvent nourrir certains espoirs.

Il n’en demeure pas moins que le BCGO, malgré son handicap initial de 10 points, sera l’indiscutable favori. L’équipe dirigée par Olivier Brady – qui se présentera au grand complet à l’exception de Pierrick Lazare – a effectué un championnat très satisfaisant surtout quand on considère la qualification tardive de Mamadou Dieye. L’ex-intérieur de Cergy et de Mirecourt – que les Pfastattois connaissent bien – est désormais bien intégré à sa nouvelle équipe. Il formera avec Bosko Majstorovic un tandem d’intérieurs qui posera probablement beaucoup de problèmes aux “bleus”. Cela d’autant plus que ceux-ci ne pourront plus compter ni sur Jean-Michel Montabord ni, probablement, sur Cédric Haas qui, après avoir donné son accord à Bertrand Taczanowski pour rester à l’ASSM, a décidé de retourner à son ancien club Richwiller, nouveau promu en Nationale 3.

Intégrée dans le programme des finales régionales qui occupera deux salles colmariennes durant tout le week-end, cette finale constituera indiscutablement le point d’orgue de la journée de samedi. Quel que soit le vainqueur, l’essentiel est de voir les deux équipes présenter un spectacle plaisant. Et si l’ASSM évolue au niveau qui fut le sien il y a quinze jours face à KB, alors les supporteurs pourraient fêter une ultime victoire.

Ce serait, alors, une (toute) petite consolation pour une saison marquée par la grosse déception de l’échec à la remontée en Nationale 2.