Maintien : 7 équipes encore concernées !

14 février 2010    Catégorie(s) : Commentaires Imprimer. Imprimer.

Après notre tour d’horizon sur la lutte pour le titre et la montée, voici le point sur la bataille pour le maintien dans cette poule J de N3. Où si quatre équipes se trouvent désormais au coude à coude, sept demeurent sous la menace d’une relégation en championnat régional. Parmi elles, trois des quatre représentants alsaciens au sein de cette poule. La situation en détails.

La première question qu’il convient de se poser est la suivante : combien de victoires faudra-t-il pour assurer son maintien ? A un moment quelques-uns – n’est-ce pas Baggervance ? – craignaient qu’il en faille dix. Tel n’est plus le cas aujourd’hui. En consultant le classement et le calendrier des quatre équipes qui occupent actuellement les dernières places, on constate qu’avec neuf voire huit victoires la relégation peut être évitée. Etat des lieux.

BESANCON RC

Situation actuelle : 15 matches disputés – 22 points – 7 victoires – 8 défaites

Le programme final : reçoit Oullins, CRO Lyon et Tarare ; se déplace à St-Dié, Lons, St-Dizier et Geispolsheim

Panier-average : favorable avec Richwiller (4 pts), Dole (4 pts), à établir avec CRO Lyon (+4), Lons (+6) et Geispo (-6), défavorable avec Illfurth (-12).

Le BRC a évidemment fait une excellente opération en l’emportant samedi sur Dole. Certes son calendrier final n’est pas des plus aisés. Un succès sur la CRO – avec, du coup, le panier-average en prime – et une autre victoire (contre Tarare voire à Lons ou Geispolsheim) et le maintien sera assuré. Il n’en demeure pas moins qu’avec son recrutement on attendait peut-être un peu mieux de cette équipe. Mais il est vrai que le quintette qui occupe le haut du pavé dans cette poule est d’une grande qualité.

JURA DOLOIS

Situation actuelle : 17 matches disputés – 24 points – 7 victoires – 10 défaites

Le programme final : reçoit Illfurth, St-Dié et Pfastatt; se déplace à Richwiller et Oullins.

Panier-average : favorable avec Geispo (4 pts), à établir avec Richwiller (+17) et Illfurth (+7), défavorable avec CRO Lyon (2 pts), Besançon (2 pts) et Lons (-1).

On ne s’attendait pas, dans le Jura, à se retrouver en pareille situation. Certes, tout n’est pas perdu, loin de là. Mais, il faudra aller chercher ces victoires qui manquent. Cela d’autant plus que le JDB possède le handicap d’un panier-average défaillant avec Lons et la CRO, deux adversaires directs dans cette bataille. Alors, les Dolois vont être obligés de gagner deux de leurs trois matches à domicile ou aller s’imposer à Richwiller. Et dire que le président Jean-Louis Cuisant espérait enfin vivre une saison “tranquille” !

CCSM ILLFURTH

Situation actuelle : 17 matches disputés – 24 points – 7 victoires – 10 défaites

Le programme final : reçoit Oullins, St-Dié, Pfastatt ; se déplace à Dole et Richwiller.

Panier-average : favorable avec CRO Lyon (4 pts), Geispolsheim (4 pts), Besançon (+12), à établir avec Richwiller (+17) et Dole (-7), défavorable avec Lons (-8).

Il avait raison ce bougre de Baggervance. Nous nous étions un peu avancés en affirmant dimanche, sur Basket Info, que la lutte pour le maintien en concernait plus que les quatre actuels derniers. La faute à un calendrier final plutôt corsé pour les Illfurthois. Et dire que les “verts” viennent de signer deux belles “perfs” en gagnant à Lyon et Geispolsheim. Pas sûr que cela soit suffisant, même si le panier-average favorable avec la CRO et Geispolsheim – quatre points (soit deux victoires) à chaque fois – présente un avantage certain. Réussir un exploit à domicile – face à l’un des trois “gros” – et aller gagner à Richwiller voilà probablement le plan de marche que va fixer Patrick Decaix à son équipe.

AL LONS LE SAUNIER

Situation actuelle : 16 matches disputés – 21 points – 5 victoires – 11 défaites

Le programme final : reçoit Besançon et CRO Lyon ; se déplace à Pfastatt, Tarare, Geispolsheim et St-Dizier.

Panier-average : favorable avec Dole (+1) et Illfurth (+8), à établir avec CRO Lyon (+10), Geispo (+26) et Besançon (-6), défavorable avec Richwiller (2 pts).

Le championnat 2009/10 de l’ALL est une histoire de séries. Cela commence par neuf défaites de rang, suivies de cinq victoires consécutives. Puis, alors que tout permettait de penser que les Lédoniens allaient finir en boulet de canon, voilà qu’ils accumulent, à nouveau, les revers. Une raclée à Saint-Dié, une défaite à domicile face à la lanterne rouge et une autre face au leader, voilà Alexis Drugeon et son équipe replongés en plein doute. Désormais, il n’y a plus à tergiverser : gagner les deux matches à domicile et remporter un voire deux succès à l’extérieur (pas évident !) voilà le pétrin dans lequel le club de la Préfecture du Jura vient de se mettre. Et si la longue (et belle) aventure de l’ALL en championnat de France prenait fin au soir du 10 avril ? Inimaginable hier, pas impossible aujourd’hui !

CJS GEISPOLSHEIM

Situation actuelle : 17 matches disputés – 21 points – 4 victoires – 13 défaites

Le programme final : reçoit St-Dizier, Besançon, CRO Lyon et Lons; se déplace à Tarare.

Panier-average : à établir avec CRO Lyon (+7), Besançon (+6), Lons (-26), défavorable avec Dole (2 pts), Illfurth (2 pts) et Richwiller (-1).

Il est à craindre que les six défaites de rang qu’il vient de concéder ait mis un terme aux espoirs de maintien du CJSG. Ce sont surtout les deux derniers revers – à Richwiller et face à Illfurth – qui font mal à la troupe de Michel Pivovar. Avec un panier-average plutôt défavorable (encore qu’une éventuelle double victoire sur la CRO pourrait être particulièrement bénéfique), “Geispo” se doit de gagner… quatre de ses cinq derniers matches. Qui a dit : mission impossible ? Quatre matches à domicile suffiront-ils pour rendre cette tâche possible ?

CRO LYON

Situation actuelle : 16 matches disputés – 20 points – 4 victoires – 12 défaites

Le programme final : reçoit St-Dizier et Tarare ; se déplace à Richwiller, Besançon, Geispolsheim, Lons.

Panier-average : favorable avec Dole (4 pts), à établir avec Besançon (+4), Richwiller (+9), Geispolsheim (-7) et Lons (-10), défavorable avec Illfurth (2 pts).

Avec deux matches à domicile contre quatre à l’extérieur, la mission de la CRO n’a rien d’une partie de plaisir. Et puis, à domicile, ce ne sera pas du gâteau non plus puisque Saint-Dizier et Tarare seront les derniers hôtes au gymnase Roger-Duplat. Alors, il faudra aller s’imposer à Richwiller, Besançon, Geispolsheim et Lons, autant de matches à quatre points pour Johan Rat et son équipe. Cela paraît une évidence, la CRO a un pied en championnat régional. Autre situation qui paraissait irréelle à l’entame de ce championnat !

US RICHWILLER

Situation actuelle : 16 matches disputés – 20 points – 4 victoires – 12 défaites

Le programme final : reçoit CRO Lyon, Dole, Illfurth et Oullins ; se déplace à St-Dié et Pfastatt.

Panier-average : favorable avec Lons (4 pts) et Geispolsheim (+1), à établir avec CRO Lyon (-9), Dole (-17), Illfurth (-17), défavorable avec Besançon (2 pts).

Gagner trois voire quatre de ses six derniers matches, voilà l’obligation dans laquelle se trouve l’USR. Un vice-champion d’Alsace en titre tout heureux de se trouver encore en vie alors que quelques résultats paraissaient l’avoir déjà condamné à un retour immédiat en championnat régional. Mais un exploit à Lons et le succès, avec le panier-average en prime, ont redonné espoir à Pierre Bilbeau et son équipe. Reste à savoir si cette mission est dans leurs cordes. On le saura très vite puisqu’après le déplacement à Saint-Dié, les Richwillérois recevront tour à tour la CRO, Dole et Illfurth. C’est dire qu’au plus tard fin mars l’USR sera probablement fixée sur son sort.