Samedi soir, on saura si…

19 février 2010    Catégorie(s) : Matches Imprimer. Imprimer.

Dans la continuité de la série “défaite interdite”, les “bleus” vont disputer ce samedi soir un match d’une importance capitale. Oullins Ste-Foy et l’ASSM sont les deux seules équipes de la poule à n’avoir concédé que trois défaites. Mais l’OSFB possède un double avantage : d’une part elle s’est imposée à l’aller, à Pfastatt, de surcroît sur un écart intéressant (+9) et, d’autre part, elle possède un calendrier final a priori moins délicat que celui de son rival. Conclusion : si une victoire dans le Lyonnais ne signifierait pas pour autant le titre assuré aux Pfastattois, en revanche, une défaite les en  écarterait, sauf miracle, définitivement.

Notre photo ci-dessus : Fotouo Tchoffo (12), Aziz Samb (9), Emeric Fanjat (4) et l’OSFB avaient dominé Mourad Boughedir (au tir), Cédric Garnier, Vlad Jovicic et les “bleus” lors du match aller à la “poly”. L’ASSM prendra-t-elle sa revanche demain soir ? (Photo Jean-Laurent SOLTNER)

A Pfastatt, personne n’a oublié le match aller. Nous étions le 31 octobre dernier. Notre équipe ne comptait qu’une seule défaite à son passif, à Saint-Dizier. Oullins Ste-Foy, de son côté, affichait déjà deux revers à son compteur. Dans le camp de l’ASSM on savait la tâche difficile. De là à prévoir le scénario vécu ce soir-là, il y avait une marge.

Le public de la poly découvrit une équipe oullinoise de qualité, bien organisée, combative, collective et talentueuse tant en défense qu’en attaque. Et puis, le rusé Bruno Pierre avait bien préparé son coup. Il sut annihiler les points forts de l’ASSM. Les moyens ? Pas toujours très réguliers, mais tant que les arbitres ne les sanctionnaient pas les Oullinois auraient eu tort de s’en priver. Au final, une victoire, pas imméritée, de l’OSFB (61-70) et une défaite, au goût amer, pour des “bleus” particulièrement frustrés.

Rapidement, Oullins Ste-Foy, l’éternel second en N3, allait prouver que cet exploit n’était pas le fruit du hasard. Une série de neuf succès consécutifs installa la bande à “BP” dans le fauteuil de leader. Une position inchangée malgré la défaite – la seule en douze matches ! – à Saint-Dizier. Aujourd’hui Eymeric Fanjat et ses coéquipiers se trouvent en position de force. Une victoire ce samedi soir, la 13e en seize matches, et l’OSFB aurait un pied en N2. Seuls Saint-Dizier (une double victoire sur Oullins qui serait décisive en cas d’égalité) et Saint-Dié (où les Lyonnais se rendront dans trois semaines) pourraient, alors, les priver du titre.

Les “bleus” ont préparé avec le soin que l’on devienne ce 2e déplacement en huit jours dans la région lyonnaise. Une bonne nouvelle est également tombée avec le rétablissement de Mourad Boughedir. Le retour dans l’effectif de l’ex-pro sera un indiscutable plus même si avec deux mois d’arrêt il ne sera pas à 100% de ses moyens.

Indiscutablement, il faudra une équipe pfastattoise à son meilleur niveau pour espérer s’imposer demain soir. La mission s’annonce difficile mais non impossible. Saint-Dizier a déjà gagné à Sainte-Foy-les-Lyon, pourquoi pas l’ASSM ?