La loi du plus fort !

21 février 2010    Catégorie(s) : Matches Imprimer. Imprimer.

Pas d’exploit pour les “bleus” à Sainte-Foy-les-Lyon. Au contraire, dans le fief de l’OSFB, ils ont concédé une nette défaite (92-79). Qui met pratiquement fin à leurs illusions de remontée en N2. On connaissait une équipe oullinoise intransigeante en défense. On a découvert, hier soir, une formation talentueuse en attaque. Quand il bénéficie d’une telle adresse, le groupe de Bruno Pierre est carrément injouable. Voilà une dizaine d’années que ce club court après une accession en N2. Et si 2009/10 était la bonne année ?

Notre photo ci-contre : Xavier Di Marzio, en action ici face à Jimmy Nébot lors du match chez la CRO Lyon il y a huit jours, fut, hier soir à Oullins, le meilleur scoreur de l’ASSM. Insuffisant pour gagner ce choc au sommet. ( Photo Guillaume SCHEER).

Quand, dans ce choc aussi important opposant deux équipes aussi proches l’une de l’autre, vous commencez par encaisser un 12-0, la suite s’annonce délicate, difficile et pratiquement impossible. On s’en est encore rendu compte samedi soir à Sainte-Foy-les-Lyon où les “bleus” furent contraints à une vaine course-poursuite. Cela d’autant plus que la très rapide 2e faute de son capitaine (Oullins serait-il sa bête noire) constitua, pour l’ASSM, un handicap supplémentaire.

Certes, avec beaucoup de mérite, notre équipe revint dans la partie. A tel point qu’à 35-34 au milieu du 2e quart, on pouvait à nouveau nourrir l’espoir d’un exploit. Mais, la régularité ne fut pas le point fort des “bleus” hier soir. Au contraire d’une équipe lyonnaise qui sut à chaque fois reprendre ses distances. Avec, comme de coutume, plusieutrs joueurs capables de faire la différence. Une bien belle équipe on vous le disait.

La suite sera un long calvaire pour une équipe pfastattoise dont le retard allait osciller entre sept (41-34) et seize points (73-57 à la fin du 3e quart). Les “bleus” eurent le mérite de lutter. Et le 0-6 qu’ils signèrent à l’entame de l’ultime période (73-63) suscita un fol espoir au sein de la délégation pfastattoise. Mais, l’OSFB était le plus fort. A 85-72 et 3′ à jouer la messe était dite. L’ASSM perdait un match qu’elle devait gagner pour rester en vie et Oullins Ste-Foy fait un pas de plus vers cette N2 qu’elle espère atteindre depuis si longtemps.

La fiche technique :

Quarts-temps : 26-17, 22-21 (48-38), 25-19 (73-57), 19-22.

Oullins : Fanjat 18, Aranda 18, Ruz 17, Samb 17, Foutouo Tchoffo 13, Leroy 5, Lenti 2.

ASSM : Di Marzio 15, Garnier 14, Boudjeddou 14, Gitta 11, Schlaeder 9, Schneider 9, Jovicic 7.