Un an après sa défaite face à Illfurth IV, l’ASSM prendra une double revanche. D’abord, en cette saison 98/99, elle s’adjugera, pour la 2e fois de son histoire en dominant Morschwiller-le-Bas 2 en finale, la Coupe du Haut-Rhin. Ensuite, en demi-finale, les “bleus” prendront leur revanche sur Illfurth IV qui, cette fois, bénéficia pourtant d’un bonus initial de… 54 points !

ASSM PFASTATT         132

MORSCHWILLER LE BAS II (+44)  89

Avant de vous parler de cette finale, revenons un peu en arrière. Tout d’abord, cette saison 98/99 sera marquée par le titre de champion d’Alsace et l’accession en championnat de France, une première à l’ASSM. Ensuite, devinez qui les “bleus” vont affronter en demi-finale de cette Coupe du Haut-Rhin ? Illfurth IV, pardi, leur bourreau l’année précédente !

UNE TRIPLE BOITE SUR LE TRIO KIRSCHER-EBERLIN-WOLF

Le comble, c’est pour cette demi-finale les Pfastattois se trouveront devant une mission encore plus difficile qu’en 1998. Comme ils avaient monté d’une division dans la hiérarchie, il virent leur retard augmenté de 7 unités, soit un total de… 54 points !  “Jamais, au cours de ma longue carrière, je n’ai entamé un match avec un handicap d’une telle ampleur !” affirmera, au lendemain de cette rencontre, Roland André, le coach de l’ASSM.

Mais, en cette année 1999, les “bleus” avaient vraiment envie de décrocher cette Coupe. Ils préparent donc ces retrouvailles avec Illfurth avec un soin tout particulier. Ainsi, le “Doc” mit-il en place une tactique particulière avec une triple boîte sur Kirscher, Eberlin et Wolf, une nouvelle fois les fers de lance des “verts”. Le résultat ne se fit pas attendre et à 5′ de la fin, l’ASSM passa en tête (85-88) pour finir par s’imposer. Deux points à noter : d’une part, en 2e mi-temps Illfurth ne marqua plus que… 9 points et, d’autre part, Frédéric Pelser effectua une partie gigantesque.

UNE FINALE A SENS UNIQUE

Quant à la finale, face à la modeste équipe de Morschwiller le Bas 2, elle fut évidemment à sens unique. 132-89 : le score final illustre parfaitement le cavalier seul des Pfastattois. Vous enlevez le bonus de 44 points et vous constaterez que les “bleus” n’encaissèrent que 45 points.

Avec cette 2e victoire en Coupe du Haut-Rhin, l’ASSM quittait par la grande porte cette compétition. En effet, à l’époque, cette épreuve n’était réservée qu’aux équipes évoluant au niveau régional et départemental. Proms en Nationale 3, les Pfastattois s’en trouvaient donc exclus.

Il faudra attendre quelques saisons, le changement de dénomination (Coupe du Crédit Mutuel) et une modification du règlement (équipes de N3 et N2 acceptées) pour voir l’ASSM refaire son apparition dans cette compétition. Avec une nouvelle finale, en 2003, contre… Kaysersberg.

On en parlera dans notre prochain article.