Bon pour le moral

10 octobre 2010    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

ASSM PFASTATT   78

CO HAGUENAU      61

Pour une fois, on ne va pas faire la fine bouche. Battre l’un des co-leaders invaincus sur un écart de 17 points, voilà une performance pour laquelle chacun des supporteurs de l’ASSM aurait, avant le match, signé tout de suite. Ce résultat tombe à pic à huit jours d’un (très) périlleux déplacement à Lons le Saunier. Il n’en demeure pas moins que tout ne fut pas si facile samedi soir…

Notre photo ci-dessus : regardez bien le tableau d’affichage. Nous sommes à 4′ 40” de la fin du 3e  quart et Haguenau est revenu sur les talons de l’ASSM (44-39). A ce moment-là, le doute s’est installé dans le camp des supporteurs pfastattois et du même coup ceux du COH se sont réveillés. Heureusement… (Photo Jean-Laurent SOLTNER)

UNE ENTAME DELICATE

Ce match n’a pas débuté sous les meilleurs auspices pour les “bleus”. Haguenau, malgré Glen et Guérin ses deux meilleurs scoreurs absents du cinq de base, démontre rapidement que sa place de co-leader invaincu n’est nullement usurpée. Moupe N’Dam, cet athlétique intérieur que l’on découvrait, effectue un sacré chantier dans la peinture (8 des 12 premiers points de son équipe). Du coup, pendant sept minutes le COH fait la course en tête.

LANCERS-FRANCS, PREMIERE

Ce sont les lancers-francs qui viendront au secours de l’ASSM. Les arbitres sanctionnent fréquemment les “rouges” et, bonne surprise, les “bleus” vont réaliser un festival sur la ligne : 11 lancers réussis sur 12 ! On n’avait jamais vu cela à la poly. Une série décisive qui permet aux Pfastattois de posséder une avance intéressante au terme du premier quart : 22-12.

UN 2e QUART A DEUX VISAGES

La 2e période est entamée sur la lancée de la fin du premier quart. Deux paniers bonifiés (Garnier et… Di Marzio) offrent une avance de 14 points aux locaux :32-18. C’est le moment que choisit Haguenau pour se reprendre. Malgré une maladresse assez prononcée – 4 sur 13 à l’ASSM, 6 sur 19 au COH – les visiteurs profitent surtout des trop nombreuses pertes de balle des “bleus” (9 dans ce 2e quart) pour grignoter leur retard : 36-28 au repos.

ADRESSE EN BERNE

Mathieu Gitta et ses coéquipiers ne sont pas plus adroits dans le 3e quart et, surtout, ils continuent d’accumuler les pertes de balle (6 dans cette période). Il n’en faut pas plus pour que Haguenau, avec un Glen efficace, se rapproche de plus en plus. A 48-46 (29e’), il y a le feu dans la maison bleue. Heureusement, Arnaud Schlaeder et Mathieu Gitta signent deux paniers précieux qui établissent un score de 52-45 à l’attaque du dernier quart.

UNE TECHNIQUE QUI CHANGE TOUT

Un panier de Moupe N’Dam – qui n’avait plus scoré depuis la… 7e’ ! – et deux lancers de Mathieu Gitta et nous voilà à 54-47. Il reste encore plus de 8′ à jouer et tout demeure possible quand se produit l’imprévisible. Jérémie Guérin, peu performant dans ce match, écope de sa 4e faute, ce qui le met dans une rage folle. Technique (5e faute) en prime. Une aubaine pour l’ASSM.

LANCERS-FRANCS, DEUXIEME !

Cédric Garnier transforme les quatre lancers ainsi offerts et sur la remise en jeu (balle aux “bleus” suite à la technique) Florian Schneider rajoute deux points sur deux nouveaux lancers. L’ASSM vient de signer un 10-0 et voilà le COH relégué à 15 points: 62-47 (33e). En un peu plus d’une minute le match a définitivement basculé. Et, une nouvelle fois, ce sont les lancers-francs qui ont été décisifs dans l’écart creusé par les “bleus” : 10/10 sur la ligne en 2′ !

+22 A LA 36e !

Dès lors, les Pfastattois évoluent sur un nuage à l’image d’un Xavier Di Marzio dominateur dans la raquette (ah s’il avait joué ainsi samedi dernier). Le score enfle, le 10-0 se transforme en 17-0 et, pour le COH, la défaite devient une déroute: 69-47 (36e). Mais le final des Pfastattois sera nettement moins réussi et les visiteurs en profitent pour atténuer l’ampleur de la défaite.

78-61 : un score final qui suffit au bonheur de l’ASSM.