Deuxième volet de notre saga sur les confrontations ASSM – ALL. Avec l’accession en N3, les “bleus” retrouvent cette équipe qu’ils avaient, un an auparavant, éliminée en Coupe de France. Très rapidement, on se rend compte que Lons réussit fort bien à notre équipe. Les deux premiers matches de championnat seront, en effet, remportés par l’ASSM. Mais, il est vrai qu’à deux reprises la malchance a plutôt accablé les Jurassiens.

Notre photo ci-contre : Philippe Thierry, l’ex-pro du FCM, prit une part prépondérante dans les premiers succès de l’ASSM sur Lons. (Photo archives)

Neuf mois après leur victoire en Coupe de France, les “bleus” retrouvent l’ALL sur leur chemin. Nous sommes le 2 octobre 1999 et c’est la première affiche de championnat de France (en basket) à Pfastatt. Leur aventure en N3, les Pfastattois viennent de l’inaugurer par une défaite à Quincié-en-Beaujolais (94-89). Un revers qui leur laisse beaucoup de regrets. Du coup, pour le “Doc” et son équipe il y a déjà une obligation de résultat. Pour éviter que le doute ne s’installe, il faut une victoire.

LA BLESSURE DE L’EX-PRO ARNAUD HYENNE

Cette première, disputée au Cosec, tournera à l’avantage des “bleus” mais un fait va peser lourd sur l’issue de la rencontre. Très rapidement, Arnaud Hyenne, l’ex-pro qui la saison précédente évoluait encore à Golbey-Epinal, se blesse (entorse). Sans son joueur leader, l’ALL, malgré un Lionel Agnès performant, ne peut pas rivaliser avec son adversaire. Cela d’autant moins qu’un certain Mathieu Gitta – 40 points à Quincié, 32 face à Lons – est en pleine bourre. Au final, l’ASSM l’emporte 81-71. On ne le savait pas encore à ce moment-là mais une sacrée série venait de commencer.

La fiche du match aller :

ASSM : Gitta 32, Pelser 18, Scholastique 15, Wurtz 7, Gal 4, Naas 2, B. Hanser 2, Thierry 1, Schaerer 0.

ALL : Agnès 22, Vuillaume 12, Paput 8, Drugeon 8, Jacob 7, Jeanguiot 6, Nagau 6, Lacroix 2, Hyenne 0.

L’ABSENCE DE LIONEL AGNES

Lorsque se présente le match retour, lors de cette saison 99/2000, l’ASSM se porte très bien. Une série de sept victoires en huit matches l’a même hissée sur les talons sur le tandem de leaders, Pont de Trambouze et Saint-Sorlin. Dans le camp des “bleus”, le fol espoir d’une 4e accession successive commence même à naître.

Mais à Pfastatt, tout le monde sait qu’il ne sera pas facile de s’imposer dans la Préfecture du Jura. Certes à domicile, l’ALL s’est déjà inclinée contre Saint-Sorlin (59-72) et Pont de Trambouze (66-93). Mais avec un maigre bilan de quatre victoires en 11 matches, les Lédoniens ont besoin de points. Hélas, une nouvelle fois, l’ALL va être pénalisée. Cette fois, Arnaud Hyenne n’est pas blessé, au contraire il sera l’un des meilleurs marqueurs de son équipe. Mais, les Jurassiens seront privés de Lionel Agnès, un handicap encore plus important. Certes le trio Hyenne-Paput-Jacob marquera 56 points, mais en face Mathieu Gitta est à nouveau déchaîné (31 points) alors que Philippe Thierry dirige son équipe de main de maître alors que les 7 points de Bertrand Stuber seront également précieux. Au final, l’ASSM s’impose 86-81, mais ce ne fut pas sans mal.

La fiche du match retour :

ALL : Hyenne 19, Paput 19, Jacob 18, Vuillaume 10, Jeanguiot 8, Bossart 5, Drugeon 2.

ASSM : Gitta 31, Thierry 18, Pelser 16, Stuber 7, Scholastique 4, B. Hanser 4, Wurtz 2, Abisur 2, Naas 0.

Fin du chapitre 2.