2003/04 : en recrutant Mostefaoui et Fontanelle, deux excellents renforts, l’ASSM pense enfin posséder l’effectif pour toucher au but. Mais, souffrant du dos, Laurent Minnig ne jouera qu’en fin de saison. Trop tard, les “bleus” ont une nouvelle fois raté le coche. En revanche, ils ont, à deux reprises, dominé leur rival lédonien, signant ainsi une 12e victoire, en treize matches, aux dépens de leur “adversaire préféré”.

Notre photo: en marquant 28 points, Frédéric Pelser fut le grand artisan de la nette victoire à Lons (72-96).


Avec l’arrivée de deux bons éléments de la SIG 2, Fred Halbwachs dispose, en cette saison 2003/04, d’un bel effectif. Certes, Philippe Scholastique a pris sa retraite – à plus de 50 ans ! – après sept saisons de bons et loyaux services au sein de la maison bleue. Mais, rapidement, on se rend compte du potentiel de cette équipe. Pourtant, fidèle à une mauvaise habitude, l’ASSM perd son premier match à l’extérieur (chez le WOWB). En revanche, après 13 journées, le bilan sera exceptionnel avec seulement deux défaites. Hélas, la suite sera moins réussie puisque cinq défaites en huit matches écarteront les “bleus” de la course au titre.

Nous n’en sommes pas encore là lorsque les Pfastattois se rendent à Lons. Où l’ALL, battue lors de ses deux premières sorties (Dadolle Dijon et Colmar), n’est pas au mieux. On s’en rendra vite compte dans cette 12e confrontation entre les deux équipes. La domination des “bleus” est totale avec, au bout, le plus net succès en terre lédonienne : 72-96.

La fiche du match aller :

ALL : Guinvanna 28, Paput 12, Gauthier 10, Jeanguiot 6, Lacroix 6, Richard 5, Perrard 3, Sall 2.

ASSM : Pelser 28, B. Hanser 19, Zaegel 14, Mostefaoui 11, Gitta 10, Naas 8, Wolf 4, Schoenacker 2, Halm 0.

Le match retour à la poly se situe alors que l’ASSM vient de subir un véritable affront à Curgy (93-62). Une sacrée gifle qui stoppe sa belle série. Certes, Lons ne va pas mieux – quatre défaites de rang – mais les “bleus” ne sont pas rassurés : ils vont affronter l’ALL sans Pelser et Mostefaoui. Avec un secteur intérieur décimé, les “bleus” peuvent effectivement être inquiets. Heureusement, pour eux, Raphaël Wolf et le jeune Cyril Halm vont réussir une grande sortie. Jeanguiot en profitera certes pour marquer 24 points mais ce sera insuffisant. Sous la conduite de leur capitaine Mathieu Gitta, les Pfastattois signent leur 12e victoire en 15 matches. Mais comme déjà relevé la suite sera moins réussie et, au final, l’ASSM connaît une nouvelle déconvenue.

La fiche du match retour :

ASSM : Gitta 22, Wolf 13, Fontanelle 13, Halm 12, Zaegel 9, Schoenacker 6, B. Hanser 5, Winterhalter 5, Delers 2, Minnig 0.

ALL : Jeanguiot 24, Guinvanna 14, Gauthier 14, Vuillaume 6, Lacroix 6, Jacob 4, Paput 3, Perrard 3.

Fin du chapitre 6.