Ils se sont battus

26 janvier 2013    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Invernizzi-DialloL’ASSM a laissé échapper en toute fin de match une victoire qui lui tendait les bras face au GET Vosges 68-71. C’est l’excellent Ibou Diallo qui a crucifié les “bleus” à 2 secondes du buzzer en réussissant un tir primé très certainement déclenché après les 24 secondes. Un épilogue à l’image d’une saison définitivement marquée par la poisse.

Les 2 acteurs majeurs de la rencontre réunis sur une même photo. Julien Invernizzi – 25 points, 33 d’évaluation – au tir face à Ibou Diallo – 24 points, 24 d’évaluation -. Malheureusement pour l’ASSM, c’est le Vosgien qui a eu le dernier mot. (photo Jean-Laurent Soltner)

Arnaud Schlaeder blessé, Laurent Minnig faisait appel au junior Pierre Thierry pour compléter son groupe. La bonne nouvelle – il y en a quand même une – était le retour à la compétition de Moustapha Diop. Quant aux Vosgiens, ils se présentaient à huit joueurs, Constantin et Monsoreau manquant à l’appel.

Les “bleus” démarraient bien la rencontre, grâce notamment à un Julien Invernizzi particulièrement adroit qui inscrivait 7 des 9 premiers points de son équipe, 9-4 après 3’30. En face, c’est Ibou Diallo qui réalisait un one man show avec 14 points en 6 minutes – 14-16 -. Les visiteurs prenaient les devants, 14-19 – et c’est encore Invernizzi qui marquait 8 nouveaux points pour ramener l’ASSM sur les talons du GET à l’issue d’une première période placée sous le signe de l’offensive.

Le second quart-temps était dans la même lignée. Les Vosgiens prenaient à nouveau 6 longueurs d’avance, 23-29 à la 13e. C’est alors que Kévin Marjoulet entrait en scène. Il faisait voler en éclats la défense visiteuse et inscrivait 4 paniers consécutifs, 31-29. Les deux formations se rendaient ensuite coup pour coup, passant devant à tour de rôle. Un nouveau panier primé d’Invernizzi – 18 points en première mi-temps, 3 sur 3 à 2 points et 4 sur 4 à 3 points – et un “and one” suivi d’une autre réussite de Willig permettaient aux “bleus” de prendre l’avantage peu avant la mi-temps. Le scoreur du GET Loïc Gigant se blessait et était contraint de quitter le parquet. Francisco et Molongo marquaient encore pour leurs couleurs. Avec 4 longueurs d’avance à la pause et un adversaire réduit à 7, les choses se présentaient plutôt bien pour Mourad Boughedir et ses coéquipiers.

Changement de décor à la reprise, le match prenait une tournure défensive. Seuls Invernizzi et Molongo, à 2 reprises chacun, trouvaient le chemin du panier dans le jeu côté bleu. Invernizzi ratait 2 précieux lancers francs et Diallo donnait 3 longueurs d’avance au GET, 54-57. Heureusement Molongo, d’un dunk magistral, remettait les pendules à l’heure, 58-57 à l’issue du 3e quart-temps.

La partie allait se jouer dans le money time. En 3 minutes, seuls le Vosgien Chenavaz, très précieux, et Yatera faisaient évoluer le score, 60-59 à la 33e. Diop était rappelé sur le banc. Francisco et Yatera, encore, permettaient aux “bleus” de faire le break, 65-60 à la 35e. Puis Marjoulet et Yatera échouaient dans leurs tentatives.  L’ASSM ratait encore le coche par Francisco et Invernizzi tandis que le capitaine du GET Diouf prenait le match à son compte et inscrivait 7 points, 68-68 à la 39e. Diop revenait sur le parquet et Francisco remontait le ballon. Fatigué, il échouait dans sa tentative de tir puis voyait sa passe interceptée par Diouf qui partait seul au panier. Il revenait défendre mais était sanctionné d’une anti-sportive à 26,4 secondes du buzzer. Le Vosgien ratait ses 2 lancers francs et le suspense était à son comble. Les visiteurs gardaient la balle sous le coude avant de lancer une belle action collective ponctuée par le tir victorieux contestable de Diallo au buzzer. Pendant que les joueurs du GET dansaient sur le parquet, d’interminables palabres débutaient entre les arbitres, la table et le staff bleu. Finalement, les arbitres redonnaient 2 secondes à jouer. C’est Molongo qui prenait un shoot désespéré sur la remise en jeu mais sans succès. Les joueurs, le staff et les supporteurs étaient abasourdis tandis que les Gétistes fêtaient une précieuse victoire dans l’optique de leur maintien.

Les “bleus” se sont bien battus pour le plus grand plaisir de leurs supporteurs. Mais ça n’a une nouvelle fois pas suffi… Saint-Dizier, La Charité et Poligny vainqueurs ce soir, ils ont un pied et demi en Nationale 3.

Les propos de Laurent Minnig recueillis le lendemain après le match qu’il a disputé avec les seniors3: “Le final me reste en travers de la gorge. Il reste 26’4 lorsque le GET remet la balle en jeu et le buzzer de fin de match retentit lorsqu’il shoote. Ça ne colle pas. Je regarderai la vidéo ce soir. J’avais dit de faire faute avant mais les gars ne m’ont pas entendu à cause du bruit dans la salle. Je regrette évidemment notre final manqué. J’aurais peut-être dû sortir Bateko (Francisco) quelques minutes avant pour le faire souffler. Il perd le dernier ballon par manque de lucidité mais ses coéquipiers doivent aussi mieux se démarquer.” Il ajoute: “On a fait un bon match, je n’ai rien à reprocher aux joueurs qui se sont tous bien battus. Il faut savoir d’où on vient: en raison des blessés et des malades, on n’était qu’à 5 à l’un des entraînements de la semaine. En face, c’était du lourd et ça sautait haut.” Il conclut: “Maintenant il faut profiter de ces derniers matchs en Nationale2. Les joueurs doivent se donner à fond, qu’on gagne ou qu’on perde. Pour eux, pour le club et les sponsors, et pour tous ceux qui travaillent dans l’ombre.”

La fiche technique:

ASSM Pfastatt – GET Vosges 68-71.

Pfastatt, salle polyvalente.

Arbitres: MM. Moissonnier et Madre.

Les quart-temps: 21-23, 26-20; mi-temps 47-43; 11-14, 10-14.

ASSM : 29 paniers sur 58 tirs dont 5 sur 16 à trois points (Invernizzi 5), 5 lancers francs sur 10; 29 rebonds (Diop 6); 21 passes (Francisco 9), 18 pertes de balle (Francisco 6); 13 fautes personnelles et une anti-sportive (Francisco). Les points: Molongo 8 (2), Francisco 11 (18), Invernizzi 25 (33), Boughedir (cap.) 1 (3), Diop 2 (4) puis Marjoulet 8 (7), Garnier 0 (1), Willig 7 (10), Yatera 6 (3). Non entré en jeu: Thierry. Entraîneur: Minnig.

GET : 28 paniers sur 64 tirs dont 4 sur 21 à trois points (Diallo 2), 11 lancers francs sur 18; 30 rebonds (Ka 7); 9 passes (Zachée 4), 12 pertes de balle (Diallo 6); 19 fautes personnelles, N’Kembé éliminé 40e. Les points: N’Kembé 8 (9), Gigant 0 (-4), Diouf (cap.) 10 (10), Diallo 24 (24), Zachée 9 (9) puis Chenavaz 10 (4), Outreman 3 (-4), Ka 7 (15). Entraîneur Mathis. Assistant: Molbert.

Entre parenthèses la note d’évaluation.

Les résultats de la 17e journée:

LA CHARITE BASKET 58 FC MULHOUSE BASKET 85 – 74
E CERGY OSNY PONTOISE BB TREMBLAY ATHL. CLUB 68 – 66
SAINT DIZIER BASKET W.O.S.B. 71 – 62
AS SAINT MAURICE PFASTATT GET VOSGES 68 – 71
U ST DENIS – LA COURNEUVE GRIES/OBERHOFFEN BC 66 – 84
ST CHARLES CHARENTON U STE MARIE METZ BASKET 78 – 80
POLIGNY JURA BASKET COMTE AS KAYSERSBERG ABCA 81 – 76

Le classement après 17 journées:

1 AS KAYSERSBERG ABCA 30 17 13 4 1346 1204 0.0
2 E CERGY OSNY PONTOISE BB 28 17 11 6 1176 1138 0.0
3 U STE MARIE METZ BASKET 28 17 11 6 1213 1098 0.0
4 GRIES/OBERHOFFEN BC 28 17 11 6 1322 1254 0.0
5 TREMBLAY ATHLETIQUE CLUB 27 17 10 7 1327 1207 0.0
6 FC MULHOUSE BASKET 26 17 9 8 1298 1213 1.01325
7 ST CHARLES CHARENTON 26 17 9 8 1254 1246 0.98693
8 W.O.S.B. 26 17 9 8 1301 1236 0.0
9 GET VOSGES 26 17 9 8 1140 1185 0.0
10 POLIGNY JURA BC 25 17 8 9 1262 1326 0.0
11 LA CHARITE BASKET 58 24 17 7 10 1221 1254 0.0
12 SAINT DIZIER BASKET 23 17 6 11 1197 1347 0.0
13 AS SAINT MAURICE PFASTATT 20 17 3 14 1156 1316 1.01527
14 U ST DENIS – LA COURNEUVE 20 17 3 14 1058 1247 0.98496