haas-willig-ludresIl a failli ne pas y avoir de match à la “poly” ce soir, les Meurthe-et-Mosellans ayant rencontré les pires difficultés à rallier la salle dans les temps. Et finalement il n’y eut pas de match sur le parquet tant les “bleus” ont dominé les débats pour s’imposer de 60 points 114-54. Avec huit joueurs dont seulement 4 de l’équipe une – l’équipe seconde évolue en Prénationale -, les visiteurs n’avaient pas les moyens de rivaliser, au grand dam de Pierre Bilbeau qui aurait souhaité plus d’opposition pour préparer ses troupes à la rencontre qu’elles disputeront à Tarare samedi prochain.

Notre photo: Quentin Willig, combatif comme à l’accoutumée, s’impose au rebond devant son coéquipier Cédric Haas. Les “bleus” ont largement dominé leurs adversaires dans tous les compartiments du jeu. (photo Jean-Laurent Soltner)

Les supporters des “bleus” ont très rapidement compris que le match allait être à sens unique. Arrivés sans ambition 10 minutes avant l’heure officielle du coup d’envoi, les Ludréo-Vincipontains ont subi l’emprise des Pfastattois pendant 3 quarts-temps. Les chiffres sont éloquents, 28-11 après 10 mn – tous les points bleus inscrits par le trio Days-Molongo-Diop -, 60-29 à la pause et 94-37 à l’issue de la 3e période. Le staff local décidait alors de rappeler ses cadres sur le banc. Di Marzio, efficace, et ses coéquipiers compteront jusqu’à 65 points d’avance à la 39e avant de relâcher la pression, permettant ainsi à leurs hôtes de quelque peu s’exprimer.

La victoire de ce soir qualifie l’ASSM pour les 128e de finale du Trophée Coupe de France.

Les commentaires de Pierre Bilbeau: “J’aurais préféré avoir affaire à plus d’opposition pour préparer le déplacement à Tarare. Malgré tout, on a encore montré des progrès. On continue à avancer.”

La fiche technique:

ASSM Pfastatt – Ludres Pont-Saint-Vincent  114-54.

Pfastatt, salle polyvalente.

Arbitres: MM. Kubler et Bouiss.

Les quarts-temps: 28-11; 32-18; mi-temps 60-29; 34-8, 20-17.

ASSM: 51 paniers dont 7 à trois points (Molongo et Di Marzio 2), 5 lancers francs sur 11; 11 fautes personnelles. Les points: Schlaeder (cap.) 3, Days 31, Willig 6, Molongo, Diop 14 puis Marjoulet 11, Thierry 4, Haas 6, Mutz 7, Di Marzio 20. Entraîneur: Bilbeau. Assistant: Cariani.

Ludres PSV: 21 paniers dont 7 à 3 points, 5 lancers francs sur 7; 14 fautes personnelles. Les points: Dierstein 2, Stasiak 9, D’Ellena 5, Boscus (cap.) 15, Gospodarczyk 5 puis Houvain 2, Fala 10, Jean 6. Entraîneur: Cesard.