Découvrez la lettre que notre président Bertrand Taczanowski a envoyée au CD68 et au président du CSSPP Waldighoffen suite aux incidents qui ont émaillé la rencontre de promotion d’honneur CSSPP – ASSM3 avec notamment l’agression dont a été victime Trystan, 17 ans (voir le compte rendu sur notre site).

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Par la présente, j’ai l’honneur de prendre attache avec vous à la suite de la rencontre citée en référence ayant ainsi opposé le Club de WALDIGHOFFEN à celui de l’ASSM PFASTATT.

Au cours de cette rencontre particulièrement tendue, l’un des membres de l’association que je préside, le jeune Trystan MEYER, mineur d’âge,  s’est vu agresser par un dénommé N. HARTMANN a priori de treize ans son aîné, qui à la suite d’une action sans confusion aucune, s’est purement et simplement jeté sur ce jeune en lui infligeant aux yeux de tous les acteurs médusés, des coups de poing pendant que ce jeune était au sol.

Si le corps arbitral a à juste raison sanctionné l’ensemble des joueurs sorti du banc afin de séparer le dénommé N. HARTMANN de sa sauvagerie à l’encontre du jeune MEYER, ces derniers n’ont pas trouvé bon d’effectuer un rapport circonstancié des faits, à l’égard d’un pseudo-basketteur puisque je le  qualifie de tel, qui s’est permis de jouer les caïds contre une fois de plus un mineur sans histoire aucune, et croyez-moi sur parole d’un excellent état d’esprit.

Si le capitaine de nos adversaires David NUSSBAUMER s’est une fois de plus comporté en homme d’honneur et a organisé de manière spontanée une rencontre en fin de match afin d’apaiser la situation, je ne saurai en rester là de mon côté, ayant retrouvé hier après-midi lors du match qui s’est déroulé entre nos juniors où évolue aussi le jeune MEYER et l’équipe de THANN, un garçon encore choqué et apeuré se demandant si le dénommé N. HARTMANN allait encore sévir…et ce dès le match retour.

J’envisage de déposer plainte d’ici à demain avec le jeune MEYER, contre le club et contre le joueur, car je ne crois pas en les excuses spontanées de cette personne – je le vois plutôt en train de s’en vanter çà et là – ses parents sont du même avis que moi et je ferai tout ce qui en mon pouvoir pour que cet énergumène disparaisse pour un bon moment du paysage du basket haut-rhinois.

Il va de soi que j’assisterai personnellement au match retour si d’aventure rien ne pouvait être finalement entrepris à votre niveau et dans l’attente de la suite donnée à la plainte, contre ce joueur, qui n’a même pas pris la correction de rappeler le jeune MEYER.

Je me permets également de solliciter de votre comité, l’ouverture d’une enquête relative à cet incident inadmissible, intolérable et indigne de notre sport.

Je pourrai tout de même infléchir ma position si d’aventure, une rencontre pouvait avoir lieu entre mon homologue Monsieur GUSSY, le dénommé HARTMANN, les arbitres de la rencontre et en présence du jeune MEYER et ce dans les plus brefs délais.

Je vous remercie pour l’intérêt que vous allez porter à ma demande et suis certain de pouvoir compter sur votre parfaite collaboration comme sur celle de mon homologue Président afin que ce genre d’incident – qui ne peut relever d’un fait de jeu – compte tenu de sa violence, soit totalement éradiqué.

Dans cette attente et avec tous mes remerciements, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, mes salutations sportives et respectueuses.

Bertrand TACZANOWSKI

Pour l’ASSM PFASTATT

Président.