Adieu Benoît Dreyer

2 mai 2016    Catégorie(s) : Nécrologie Imprimer. Imprimer.

La grande famille de l’ASSM est en deuil. Benoît Dreyer, l’un des pionniers du club, nous a quittés lundi 25 avril à l’âge de 83 ans, l’année de notre 70e anniversaire. Les habitués de la «poly» connaissaient tous ce fidèle supporter de notre équipe fanion, abonné depuis des décennies au premier rang de la tribune à côté de son épouse Hélène. Benoît était l’un des derniers survivants des débuts du basket pfastattois à fréquenter la salle. Il évolua dans la première équipe à avoir décroché un titre dans la longue histoire de notre association portée sur les fonts baptismaux en 1946. C’était en 1950 avec les juniors, qui finirent invaincus et champions du Haut-Rhin.

A l’initiative du président Bertrand Taczanowski, un hommage sous forme d’une minute d’applaudissements lui a été rendu samedi soir avant le coup d’envoi de la rencontre ASSM – JL Bourg-2, en présence d’Hélène à qui Benoît avait demandé d’assister au match.

Au nom de l’ensemble de l’AS Saint-Maurice, nous partageons la peine d’Hélène, son épouse, de Catherine, sa belle-fille, de Benjamin, Evan et Garance, ses petits-enfants, ainsi que celle de tous ses proches, et leur présentons nos condoléances émues.

juniors-1950

Les juniors, champions du Haut-Rhin en 1950. De gauche à droite, debout: François Seidl, Roger Stolz, Henri Tinguely, Benoît Dreyer, René Jenne. Accroupis: Henri Bauer, Bernard Monthemont, Gérard Drexler.

dreyer-benoit

Benoît Dreyer entouré par son épouse Hélène et René Buob, un autre pionnier décédé 8 jours avant lui, au premier rang de la tribune de la «poly». Une image qui appartient désormais au passé, hélas.

minute-dreyer

L’émouvante minute d’applaudissements en hommage au fidèle supporter des «bleus» avant la rencontre de playoff N3 entre l’ASSM et la JL Bourg-2.

dreyer-minute

JL-S