Les U15 France en réussite

14 juin 2016    Catégorie(s) : U15 Imprimer. Imprimer.

U15-France-wParmi les nombreuses équipes de l’ASSM Pfastatt ayant atteint leurs objectifs cette saison, celle des U15 France Elite, dirigée par le binôme Jean Louis Tschamber – Annick Riff, a tiré son épingle du jeu en se classant 5e de la poule D du groupe A.

Notre photo: Jean Louis Tschamber et Annick Riff ont réussi à passer leur message. Les « Bleus » ont obtenu d’excellents résultats avant d’atteindre leurs limites. (photo Jean-Laurent Soltner)

Rigoureux et travailleurs à l’image de leur entraîneur, Louis De Nicola et ses coéquipiers sont les seuls jeunes haut-rhinois à s’être qualifiés pour une poule haute (groupe A) d’un championnat de France.  Composée exclusivement de joueurs formés dans le département, la formation pfastattoise a réalisé un parcours exceptionnel en première phase. Versé dans une poule de six équipes comprenant trois centres de formation de Pro A (la SIG, la JDA Dijon Bourgogne et le SLUC Nancy), le groupe savait que finir dans les trois premiers pour décrocher la poule haute nécessiterait un sans-faute face aux adversaires de même calibre (Besançon BC, Gries-Oberhoffen) et un exploit face à une grosse cylindrée. Les résultats allaient s’avérer conformes au plan de bataille échafaudé par le staff. En s’imposant en Côte-d’Or face à la JDA Dijon Bourgogne lors de l’avant-dernière journée, les « Bleus »  s’assuraient une place sur le podium. Mieux, une ultime victoire face à Gries-Oberhoffen leur permettait de finir deuxièmes de la poule, derrière la SIG, avec un bilan de 7 victoires et 3 défaites. Cerise sur le gâteau, les cinq joueurs natifs de 2002 de l’équipe étaient tous appelés dans la sélection Alsace U14. « Le niveau du groupe était très élevé au vu des équipes présentes » souligne Jean Louis Tschamber. « L’objectif était de se qualifier pour la seconde phase en poule haute malgré les difficultés qui nous attendaient. En l’atteignant, nous avions déjà franchi un cap, à savoir faire partie des 24 meilleures équipes françaises ».

Comme le redoutait le technicien pfastattois, la seconde phase allait être plus compliquée. L’ASSM se retrouvait dans une poule relevée en compagnie de Nanterre, Châlons-Reims, Saint-Quentin, la SIG et Nancy. « Nous étions à nouveau avec de grosses équipes, Nanterre étant le favori du groupe. Un rôle qu’elle assuma pleinement en terminant première invaincue avant de décrocher le titre de championne de France. Le parcours fut difficile car le niveau avait encore augmenté en raison de la taille des joueurs, de leur potentiel individuel et de leurs qualités athlétiques supérieures aux nôtres ». Toujours plein de bonne volonté malgré l’enchaînement des défaites, les joueurs axaient leur jeu sur la défense, un jeu collectif et rapide, et les tirs extérieurs. « Les garçons ont eu des difficultés sur certains matchs avec un manque de réussite dans les tirs dû à des défenses très agressives. Les statistiques des tirs aux entraînements étaient bonnes mais dans les matchs cela devenait plus compliqué. Il manquait de la constance et de la régularité. Défensivement par contre, nous étions dans les standards avec une moyenne de 72 points encaissés ». Les « Bleus » confirmaient par deux fois leur supériorité sur Nancy et remportaient une victoire de prestige à Reims face à l’Union Champagne Châlons Reims (74-81) pour se classer cinquièmes de leur poule avec 3 victoires et 7 défaites.

L’heure est venue de penser à l’avenir : « Trois joueurs ont fait des CV pour postuler dans des centres de formation. Seul Aubin Desestrets est pris à la SIG. Louis De Nicola et Adam Zitouni auraient, eux aussi, mérité une réponse favorable mais les choix sont très réduits et les critères de recrutement pas toujours évidents à comprendre » conclut Jean Louis Tschamber.

L’effectif: Elliot Invernizzi, Hugo Minnig, Thibaut Haenni, Valentin Tschamber, Francis Kiowani, Alex Skoczylas, Adam Zitouni, Thomas Gerber, Aubin Desestrets, Gaëtan Barth, Louis De Nicola. Entraîneur: Jean Louis Tschamber assisté de Annick Riff.

JL-S