Une septuagénaire au meilleur de sa forme

31 décembre 2016    Catégorie(s) : Bilan Imprimer. Imprimer.

En cette fin d’une année où notre association a fêté son soixante-dixième anniversaire, l’heure est venue de tirer un bilan de la première partie de saison de nos équipes. Une parenthèse historique, tout d’abord: jamais au court de sa longue aventure, l’ASSM n’a pu se targuer de telles performances sportives. Une équipe fanion en N2, une réserve en Prénationale, des U15 en groupe A du championnat de France, des U17 qualifiés en Inter-région, des U20, U15-2 et U13 en championnat d’Alsace. Ne cherchez pas, aucune autre équipe haut-rhinoise ne présente, cette saison, une aussi belle carte de visite!

Notre photo: les U15 France écoutent attentivement les consignes délivrées par le head-coach Stéphane Jung et son assistante Annick Riff. A l’heure où nous publions ces lignes, l’équipe a été désignée par nos internautes comme la plus méritante de notre club avant la trêve. (photo Jean-Laurent Soltner)

Les seniors-1 de Jean-Luc Monschau sont classés à la cinquième place de la poule D de N2 avec six victoires et cinq défaites au compteur. Le capitaine Quentin Diehl et ses coéquipiers peuvent nourrir des regrets puisque quatre revers n’ont été concédés que d’une seule possession. Là encore, jamais les Bleus n’ont été aussi bien placés à la trêve des confiseurs en quatre saisons à ce niveau. Une déception toutefois avec la désaffection du public à la Poly. Au vu des effectifs alignés, du spectacle proposé et des résultats somme toute bons, les raisons de ce désamour sont à chercher ailleurs. Revenons sur l’aspect sportif avec le parcours parfait réalisé par notre équipe en Trophée coupe de France. Elle a franchi tous les obstacles pour remporter la finale de la phase territoriale face au WOSB et affrontera les espoirs de l’Elan sportif chalonnais pour le compte des 32e de finale de la compétition nationale dimanche prochain à la Poly.

La seconde formation à évoluer en championnat de France est celle des U15 dirigée par le tandem Stéphane Jung/Annick Riff. L’objectif de qualification pour le groupe A (poule haute) a été atteint. Si les Bleuets ont perdu deux fois face à leur bête noire, la SIG, ils ont remporté leurs huit autres matchs pour terminer deuxièmes de la poule G Elite. Meilleure attaque et meilleure défense de son groupe, l’ASSM peut aborder la seconde phase avec un relatif optimisme.

Les seniors-2, néo-promus en Prénationale, sont à créditer d’un bon début de saison. Exclusivement constituée de jeunes joueurs (Edouard Calvayrac, né en 1992, est le plus âgé), la troupe d’Hervé Clodi a remporté cinq de ses neufs matchs. La défaite à Sélestat transformée en victoire sur tapis vert, Gilles Banholzer et compagnie ont tout simplement pris place sur la troisième marche du podium. Bravo!

Le beau parcours des seniors-3 n’est pas une surprise pour ceux qui connaissent le palmarès de leur coach Pascal Siebold. Néo-promus en D2 (l’ex-Promotion d’excellence), Jérôme Klinger et ses partenaires ont quitté le parquet en vainqueurs à six reprises en sept rencontres. La dernière victoire face au leader invaincu, Chalampé, fait de la “Trois” le leader virtuel de la poule. Super!

Autres néo-promus (en D4), les seniors-4 rendent une copie encore meilleure puisqu’ils ont remporté leurs sept matchs. Rien d’étonnant toutefois quand on regarde de plus près la composition de cette équipe. Laurent Etienne et Bertrand Taczanowski n’ont certes plus leurs jambes de vingt ans, mais leur technique et leur Q.I. basket font encore merveille aux côtés des Yann Skoczylas, Jérôme Lentz, Gilles Nesci et autres Eric Heitz ou Abder Jaoudi.

Ah si on pouvait aligner la meilleure équipe possible ou au moins travailler avec un groupe fixe, doivent se dire les entraîneurs des U20 Julien Bruder et Santo Rottura. Leur mission est rendue difficile par la répartition des joueurs entre nos différentes formations. Malgré cette situation, l’ASSM est encore bien placée pour accrocher l’une des quatre premières places, synonyme de participation à la poule haute en seconde phase.

Dirigés par Jean Louis Tschamber, les U17 ont débuté le championnat territorial avec l’idée de le quitter en cours de route pour rejoindre celui de l’inter-région. Un plan qu’ils ont mis à exécution avec la manière en terminant à la première place du tournoi de qualification d’Horbourg-Wihr en octobre dernier. En outre, Louis De Nicola et ses coéquipiers ont disputé la coupe de France, où leur parcours s’est arrêté au stade des 32e de finale face à la SIG.

Thomas Gerber et ses coéquipiers des U17 retrouveront le BC Souffelweyersheim sur leur route en championnat inter-régional. (photo Jean-Laurent Soltner)

La phase aller du championnat n’est pas encore bouclée qu’on peut déjà affirmer que les U13 de Stéphane Diebold font partie des candidats au titre de champions d’Alsace en compagnie de la SIG, du BCGO et de Dessenheim. Une malheureuse défaite à domicile face au dernier nommé plombe quelque peu l’excellent bilan d’une formation partie fourbir ses armes au tournoi de Berlin durant la trêve. La saison dernière, son aînée avait raflé le titre et remporté le prestigieux tournoi. Nul doute que coach Stéphane mettra à nouveau tout en œuvre pour mener sa troupe le plus haut possible.

La dernière formation à évoluer en championnat territorial est une équipe “2”. Dirigés par le tandem Hervé Clodi/Anthony Sipp, les U15-2 réalisent une très bonne première moitié de parcours. Avec sept victoires et deux défaites, Ilian Nessaibia et Cie sont à la lutte pour la deuxième place avec la SIG-2 et Dessenheim derrière l’intouchable Duttlenheim.

Nos autres équipes “2” et “3” jouent au niveau départemental. Les U17-2 de Laurent Etienne ont terminé leur première phase à la deuxième place de leur poule au niveau-1 avec un bilan de sept victoires et trois défaites. Killian Peter et ses coéquipiers ont le potentiel pour rivaliser avec tous leurs adversaires du championnat Elite, qu’ils disputeront à partir de janvier. Nos U15-3, dirigés par Quentin Diehl, n’ont pas été inscrits au bon niveau en première phase. Erreur sportive ou administrative? Peu importe, c’est une année quasi perdue pour Théo Heldt et les autres. Quant à nos U13-2, ils ont fini deuxièmes de leur poule avec six victoires et deux revers. Les protégés de Thoma Kindbeiter évolueront au niveau Elite avec uniquement des équipes “unes”. Enfin, les U13-3 de Jordan Heldt n’ont pas connu la défaite dans leur groupe de niveau 4-5. Ils poursuivront leur progression dans la poule A du Perfectionnement.

Nous terminons ce tour d’horizon avec les plus jeunes, en phase d’apprentissage puisqu’aucun titre n’est décerné dans leurs catégories. Nous n’avons pas le moindre doute que le formidable travail réalisé par Alain Hemmerlin et Christel Chaumartin, avec les U9, ainsi que par Georges Aunis et Eric Heitz (leur équipe U11-1 est invaincue, nous n’avons pas pu résister…), Abder Jaoudi, Damien Thibedore, Jérôme Lentz et Fabien Frey, avec les U11, portera ses fruits lorsque les enjeux de compétition feront leur apparition.

Bravo à tous et à bientôt pour, j’espère, d’autres bonnes nouvelles de nos équipes. Bonne année 2017 et bonne suite de saison!

JL-S

Sous la houlette d’Alain Hemmerlin, les tout jeunes montrent déjà de belles choses et font systématiquement vibrer le public de la Poly. (photo Jean-Laurent Soltner)