Une belle mais vaine remontée

12 août 2017    Catégorie(s) : Avant-saison Imprimer. Imprimer.

L’ASSM a entamé sa saison par une défaite sur le plus petit des écarts face au Besançon AC (77-78), cet après-midi à la salle polyvalente.

Notre photo: auteur de 15 points, le néo-Pfastattois Lucas Plasse a été le meilleur marqueur de son équipe. (photo Jean-Laurent Soltner)

Cinq jours après la reprise de l’entraînement, Quentin Diehl et ses coéquipiers ont alterné le bon et le moins bon face à un adversaire mieux rodé par une préparation démarrée une semaine plus tôt. Cette première joute amicale a permis aux supporters des Bleus de voir évoluer les deux nouvelles recrues en provenance de la réserve de Bourg-en-Bresse, le meneur Lucas Plasse et l’arrière Constantin Minla’a Voundi, ainsi que l’intérieur Gherick Uneau (ex-Tulle Corrèze), lequel pourrait signer la semaine prochaine. Nos joueurs prennent un bon départ dans le sillage de Mario Porter et mènent logiquement à la première sirène. Le changement de décor est radical lors du deuxième acte. Sous l’impulsion d’un Stankovic intenable (14 points), les Bisontins débordent nos garçons dont le basket s’étiole au fil des minutes et qui ne trouvent pas de solution en attaque. Le break est fait à la pause (30-38).

La partie s’équilibre (43-53 à la 28e). La défense visiteuse se montre intransigeante et Guerrier en profite pour creuser l’écart (45-61) avant un ultime panier à trois points d’Anthony Spinali au buzzer. On n’y croit plus guère dans les travées de la Poly lorsque Vorotnikovas inscrit deux points qui donnent 17 longueurs d’avance aux siens (48-65 à la 33e). L’écart culmine à 18 points après une nouvelle réussite de l’intérieur lituanien (56-74). Il reste cinq minutes à jouer et Jean-Luc Monschau demande un temps-mort. Ses joueurs reviennent sur le parquet avec des intentions. Leur pressing met à mal le jeu de leurs adversaires et ils retrouvent de l’adresse, sous le cercle par Johan Grebongo et derrière l’arc par Lucas Plasse. Gherick Uneau écrase un dunk puis est l’auteur d’un contre stratosphérique qui réveille l’assistance. Les Bleus recollent dans la dernière minute et Uneau a la balle d’égalisation après un panier avec la faute. Las, il échoue dans sa tentative de lancer franc et les Bisontins parviennent à conserver le plus minime des avantages.

« Nos adversaires ont mis beaucoup de tirs à trois points tandis que nous longtemps pas grand-chose, ce qui explique l’écart après trois quart-temps » résume Jean-Luc Monschau. «  Lorsqu’on a trouvé la mire de loin, le match s’est rééquilibré. Après un bon départ, on a trop balbutié notre basket en attaque. Notre pressing et notre adresse retrouvée lors du dernier quart-temps ont fait qu’on aurait pu gagner. Globalement, nos nouveaux joueurs s’en sont bien sortis ». Et de conclure : « Besançon est un peu en avance sur nous, on verra dans huit jours lorsqu’on jouera là-bas ».

JL-S

La fiche technique :

ASSM Pfastatt – Besançon AC 77-78.

Pfastatt, salle polyvalente.

Les quart-temps : 17-13, 13-25 ; mi-temps 30-38 ; 18-23, 29-17.

Arbitres : MM. Sengsouli et Franck.

ASSM: 31 paniers dont 7 à trois points (Plasse 3), 8 lancers francs sur 13 ; 18 fautes personnelles, Minla’a Voundi éliminé (36e). Les points : Plasse 15, Diehl (cap.) 6, Minla’a Voundi 11, Minté 7, Porter 8 puis Uneau 13, Bah, Grebongo 14, Taczanowski, Spinali 3. Entraîneur : Monschau assisté de Minnig.

BesAC: 29 paniers dont 8 à trois points (Stankovic 3), 12 lancers francs sur 15 ; 13 fautes personnelles et une antisportive (Vorotnikovas). Les points : Ikuesan 13, Stankovic 21, John 6, Vorotnikovas 18, Régnier 4 puis Martin, Guerrier 16, Touré, Ahamadi, Pineau. Entraîneur : Faure.