Les Bleus ouvrent leur compteur

17 août 2017    Catégorie(s) : Avant-saison Imprimer. Imprimer.

Après leur revers initial face à Besançon, les Bleus ont décroché leur première victoire de la saison face au WOSB (80-70), hier soir à la salle polyvalente.

Notre photo: Mario Porter attaque le panier face à Dzenan Kurtic sous les yeux de Constantin Minla’a Voundi, Fabien Kaerlé et Quentin Diehl. Les deux équipes se retrouveront le 16 septembre à Otterswiller dans le cadre du championnat. (photo Jean-Laurent Soltner)

L’ASSM est privée de Johan Grebongo, parti avec la sélection centrafricaine préparer la coupe d’Afrique des Nations, et de Bacasso Minté en première mi-temps pour raisons professionnelles. Le WOSB se présente sans Jérémy Tschamber, Théo Mosser ni ses nouvelles recrues, Alexis Geistel et Cédric Bah. Après un départ canon des visiteurs dans le sillage du vétéran Fabien Kaerlé (0-4), Quentin Diehl et ses coéquipiers connaissent un temps fort et assènent un 15-3 à leurs adversaires en trois minutes, forçant le coach adverse à demander un temps mort (15-7 à la 4e). Gherick Uneau y va de son premier dunk de la soirée et les hommes de Jean-Luc Monschau sont devant à la première sirène (24-18). Ils accentuent leur domination et se procurent de nombreux tirs ouverts au terme de belles actions collectives. Comme l’adresse est au rendez-vous, l’écart croît (37-22 à la 26e). Le nouveau temps mort demandé par leur coach n’y change rien, les joueurs visiteurs ne parviennent pas à hisser la tête hors de l’eau. Après deux réussites en périphérie de Maxime Taczanowski et Constantin Minla’a Voundi, l’écart culmine à 24 longueurs (49-25 à la 19e). La mi-temps arrive à point nommé pour les Bas-Rhinois.

« Globalement satisfaisant »

La formation de François Ladenburger revient des vestiaires avec des intentions. Sous l’impulsion du quatuor Trauttmann-Kurtic-Kaerlé-Grants, elle entreprend de refaire son retard. Comme dans le même temps l’attaque des Bleus est muette, l’écart fond comme neige au soleil. Kaerlé ramène les siens à 8 longueurs (54-46 à la 26e) et c’est un autre match qui commence. Les deux équipes se rendent coup pour coup jusqu’à la 39e lorsque Lucas Plasse commet une faute antisportive. Kaerlé transforme les deux lancers francs et ajoute un panier sur la possession (72-67). Sur l’action suivante, Quentin Diehl, derrière l’arc, ne laisse pas le suspense s’installer et scelle l’issue de la partie.

« La première mi-temps était réussie » souligne Jean-Luc Monschau ». «  On a vu des progrès dans la fluidité du jeu par rapport à samedi dernier face à Besançon. On a faibli en défense en seconde mi-temps et donné des points. S’il est normal de connaître des moments plus difficiles durant un match puisque l’adresse fluctue, on doit savoir durcir la défense de façon constante. On va travailler là-dessus ». Et de conclure : « Globalement, c’est un match de préparation satisfaisant ».

JL-S

La fiche technique :

ASSM Pfastatt – WOSB 80-70.

Pfastatt, salle polyvalente.

Les quart-temps : 24-18, 27-11 ; mi-temps 51-29 ; 14-26, 15-15.

Arbitres : MM. Sengsouli et Franck.

ASSM: 31 paniers sur 66 tirs dont 9 sur 26 à trois points (Diehl et Minla’a Voundi 3), 9 lancers francs sur 12 ; 12 fautes personnelles et une antisportive (Plasse). Les points : Plasse 8, Uneau 14, Diehl (cap.) 12, Minla’a Voundi 9, Porter 12 puis Bah 2, Willig 4, Taczanowski 3, Spinali 4, Minté 3, Soussi 9. Entraîneur : Monschau assisté de Minnig.

WOSB: 27 paniers dont 6 à trois points (Grants 5), 10 lancers francs sur 11 ; 13 fautes personnelles et une antisportive (Trauttmann). Les points : Kaerlé (cap.) 19, Kurtic 19, Klein, Trauttmann 9, Grants 15 puis Delfour 2, Dietrich 2, Mammosser 4. Entraîneur : Ladenburger assisté de Seidel.