Ne pas perdre le nord avant Kaysersberg

3 novembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau se déplacent dans le Nord pour y affronter l’US Maubeuge, samedi soir (20h), dans le cadre de la huitième journée.

Notre photo: tout le groupe d’entraînement pose pour la photo souvenir à la salle polyvalente. En occupant seule le fauteuil de leader après 7 journées, l’équipe dirigée par Jean-Luc Monschau signe le meilleur classement de l’histoire du club en championnat de France. (photo Yannick Heldt)  

Victorieux de 6 des 7 matchs de championnat qu’ils ont disputés, Quentin Diehl et ses coéquipiers se retrouvent seuls en tête de la poule D de N2. Un classement qui entre dans l’histoire de l’ASSM comme étant le meilleur jamais atteint. Pourtant, le début de parcours des Bleus a été tout sauf un fleuve tranquille avec les blessures successives de Mario Porter, Gherick Uneau, Ismaïl Soussi et Zaïnoul Bah. Avant l’alléchant derby haut-rhinois du 11 novembre face à Kaysersberg, un obstacle de taille se dresse sur la route des leaders : l’US Maubeuge, classée cinquième et invaincue dans sa salle.

Deux équipes aux nombreux points communs

Comme Pfastatt, l’Union Sportive Maubeuge a retrouvé la N2, trois ans après l’avoir quittée, à l’issue de la saison 2015-2016. La similitude ne s’arrête pas là puisque les Nordistes ont tranquillement assuré leur maintien la saison dernière en terminant septièmes de la poule C avec un bilan de 14 victoires et 12 défaites. Comme sur ceux de la Doller, l’intersaison a été plutôt sereine sur les bords de la Sambre où les départs de Martin Moreau, Rémi Dussart et Randy George ont été compensés par les arrivées de Borgia M’Bala (arrière-ailier, 28 ans, 1,93m, ex-La Charité N2), Charles Gurgey (meneur-arrière, 22 ans, 1,90m, ex-Pont-de-Chéruy N2) et du colosse Tidiane Badiane (pivot, 22 ans, 2,07m, ex-Saint-Quentin N3). Enfin, à l’instar de celle de Jean-Luc Monschau, la troupe dirigée par Emmanuel Hinfray affiche l’ambition d’effectuer un meilleur parcours que le précédent. Amadou Gacko et ses coéquipiers ont réussi leurs débuts en s’imposant à Holtzheim (72-79) et face à Gennevilliers (79-62). Battus à Kaysersberg (75-69), ils ont enchaîné par une nette victoire face à Tremblay (90-70) avant de perdre le choc au sommet à Sainte-Marie Metz (69-65). Après s’être adjugé le derby face à Tourcoing (76-70), ils ont réalisé une contre-performance au WOSB (75-59).

La trêve de deux semaines a permis aux Pfastattois de recharger les batteries et de soigner les bobos. Ainsi Mario Porter, qui a effectué sa rentrée et marqué ses premiers points face à Holtzheim, travaille à retrouver le rythme qui était le sien avant sa longue indisponibilité. Le Franco-Américain retrouvera dans le Nord son ancien coéquipier au FCM, le meneur Cuneyt Cayir, également passé par Schiltigheim et Kaysersberg. Malgré leurs nombreux points communs, les deux formations s’affronteront pour la première fois de leur histoire en compétition officielle.

JL-S

US Maubeuge Basket – ASSM Pfastatt, samedi 4 novembre (20h), Complexe sportif Genaudet.

Arbitres: MM. A. Vilain et H. Aït Bouya.

Les effectifs :

USMB: Puzic, Adamczyk, Fezzani, Racine, Cayir, M’Bala, Gacko (cap.), Gurgey, Boulogne, Badiane. Entraîneur: Hinfray assisté de Laïdi.

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi, Ekembé, Bertrand. Entraîneur: Monschau assisté de Minnig.