Derby au sommet à la Poly

10 novembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau défendent leur première place face à Kaysersberg, samedi soir (20h) à la salle polyvalente.

Notre photo: Quentin Willig attaque le panier face à Kevin Walter sous les yeux de Sreten Cabarkapa (9) et Laurian Tarris (11). C’était en août dernier pendant la rencontre de préparation disputée à Flaxlanden que les Vignerons avaient aisément remportée. La lutte promet d’être plus acharnée samedi soir, enfin on l’espère! (photo Jean-Laurent Soltner)

La pièce est tombée du bon côté samedi dernier à Maubeuge où Quentin Diehl et ses coéquipiers ont arraché la victoire à l’issue de deux prolongations (94-95). Résultat, les Bleus conservent la tête de la poule avec 7 victoires en 8 matches au compteur et un point d’avance sur des Kaysersbergeois, vainqueurs pour leur part de Sainte-Marie Metz (64-55), qu’ils accueillent samedi soir à la salle polyvalente. « C’est un match à quitte ou double » relève Jean-Luc Monschau. « Soit ils nous rejoignent au classement, soit on leur en met deux d’écart ».

Promue en Nationale-2 en 2008, l’AS Kaysersberg-Ammerschwihr BCA a réussi à pérenniser sa place à ce niveau. La troupe dirigée depuis 15 saisons par Fabien Drago a revu ses ambitions à la hausse depuis 2 ans. Après avoir manqué d’un cheveu la qualification pour les play-offs en 2016, elle les a disputés en mai dernier grâce à une deuxième place obtenue dans la poule C. Las, malgré une victoire initiale à la maison, les Vignerons ont raté la dernière marche en cédant à deux reprises à Aubenas. Le club phare du Centre-Alsace ne s’est pas découragé pour autant et présente à nouveau un effectif capable de gagner l’accession en N1. Ainsi, l’expérimenté pivot sénégalais passé par Souffelweyersheim Abdoulaye N’Diaye (33 ans, 2,08m, ex-Chartres N1), l’ailier Laurian Tarris (24 ans, 1,97m, ex-Toulouges N2) et le meneur Tommy Ghezala (25 ans, 1,85m, ex-BCGO N1) ont rejoint un groupe à l’ossature conservée. Deuxième avec 6 victoires et 2 défaites, l’équipe a effectué un début de parcours conforme au plan de route. Selon le président pfastattois Bertrand Taczanowski, Kaysersberg sera le favori logique du derby : « Nous jouons la meilleure équipe de la poule. Je ne suis pas un pro de l’intox et cela ne m’intéresse pas. Le KABCA est depuis dix ans en N2. Fabien Drago a mis tout ce temps à construire son équipe et mérite à présent d’accéder au niveau supérieur. Il sait que je le lui souhaite. Mais pour cela, et c’est cela la magie du sport et de cette compétition, il faudra d’abord venir notamment l’emporter chez nous. Ce match sera superbe avec deux équipes qui vont se livrer totalement. J’ai hâte !».

Un classique du genre

Si au niveau national Pfastattois et Kaysersbergeois ont pris l’ascenseur N2-N3 en sens inverse à l’issue de la saison 2007-2008, ils ont depuis très régulièrement croisé le fer en coupe du Crédit Mutuel et lors du bref retour de l’ASSM en N2 en 2012-2013. Les deux formations se sont affrontées pour la dernière fois en août dernier à l’occasion du tournoi AB Camps à Flaxlanden où le KABCA l’avait emporté plus largement que ne l’indique le score (84-73). C’est donc un classique du genre qui se disputera dans une salle polyvalente très certainement pleine comme un œuf compte tenu du classement et du niveau de jeu proposé par les deux adversaires. Ceux-ci ont le point commun d’avoir eu à faire face à de nombreuses blessures ou absences depuis le coup d’envoi de la saison. Plusieurs joueurs sont encore incertains ou pas au mieux de leur forme, Amadou Diagne à « KB » ainsi que Zaïnoul Bah, Mario Porter et Ismaïl Soussi à Pfastatt.

JL-S

ASSM Pfastatt – AS Kaysersberg-Ammerschwihr BCA, samedi 11 novembre (20h), salle polyvalente. Arbitres: MM. B. Schmitt et S. Dahane.

Les effectifs:

ASSM: 4. Plasse, 5. Uneau, 6. Bah, 7. Diehl (cap.), 8. Grebongo, 9. Minla’a Voundi, 10. Willig, 11. Taczanowski, 12. Spinali, 13. Minté, 14. Porter, 15. Ekembé, 16. Soussi ou Bertrand. Entraîneur: Monschau assisté de Minnig.

KABCA: 4. Schaal, 5. Berquier (cap.), 6. Ghezala, 7. Cransac, 8. Walter, 9. Cabarkapa, 11. Di Battista, 12. Diagne, 13. Gelb, 14. Tarris, 15. N’Diaye. Entraîneur: Drago assisté de Bicart.