La loi du plus fort

12 novembre 2017    Catégorie(s) : A La Une Imprimer. Imprimer.

Les Bleus se sont inclinés face à un KABCA plus expérimenté (60-68) hier soir à la salle polyvalente dans le derby au sommet de la poule.

Notre photo: face-à-face entre deux grands protagonistes de la rencontre. Bacasso Minté (14 points, 17 rebonds dont 8 offensifs, 8 fautes provoquées, un contre) attaque le panier malgré la défense de Sreten Cabarkapa (17 points, 16 rebonds dont 7 offensifs, 4 fautes provoquées, un contre) sous les yeux de Tommy Ghezala, Willy Berquier, Zaïnoul Bah (masqué) et Quentin Diehl. Le dernier mot reviendra aux Kaysersbergeois. (photo Jean-Laurent Soltner)

Toujours privée d’Ismaïl Soussi, blessé, l’ASSM aligne les convalescents Zaïnoul Bah et Mario Porter. Quant à Lucas Plasse, il doit se faire manipuler le dos par le kiné juste avant la rencontre. Côté KB, si Amadou Diagne est sur la feuille, il n’est pas entièrement rétabli. C’est « l’ancien » Eric Freyburger qui apporte une rotation supplémentaire à l’intérieur.

Dans une Poly bondée, les Vignerons débutent le derby tambour battant sous l’impulsion de Cabarkapa à trois points (0-6) bien servi par Berquier. Johan Grebongo ouvre le score des nôtres sur lancers francs mais Cabarkapa, omniprésent dans le premier acte, lui répond (2-8 à la 3e). L’orage passé, Bacasso Minté et Grebongo trouvent leur marque sous le cercle et Quentin Diehl égalise (11-11 à la 5e). Mieux, Constantin Minla’a Voundi donne par deux fois l’avantage aux Bleus (13-11 à la 7e puis 16-13 à la 8e ). Après une dernière égalisation de Minté (17-17 à la 9e), le KABCA prend le commandement de la partie et ne le quittera plus. A la première sirène, qui retentit sur le score de 17-22, le tandem Cabarkapa-N’Diaye a cumulé 20 points (11+9) et 9 rebonds (5+4). La troupe de Fabien Drago appuie sur l’accélérateur et creuse l’écart en un peu plus de deux minutes (19-31). Diehl remet de l’ordre dans la maison et ramène son équipe au contact en fin de période (32-35). Une antisportive commise par Minté à une seconde du buzzer provoque l’ire de Jean-Luc Monschau. La mi-temps est sifflée sur le score de 32-37.

« Plus de rigueur, plus de métier et plus de réussite »

Après la pause, ce sont les visiteurs qui se montrent les plus adroits. L’incontournable Cabarkapa et Ghezala alimentent la marque, et l’écart atteint son point culminant à la 24e (32-45). Encore une fois, les Bleus recollent en fin de quart-temps par Diehl (43-47 à la 28e). Malheureusement pour eux, le duo infernal Cabarkapa-N’Diaye refait parler de lui et KB s’échappe avant le money time (43-54). Piqués au vif, Grebongo et surtout Minté (14 points et 17 (!) rebonds au final), alimentés en bons ballons par Zaïnoul Bah, prennent le dessus dans la raquette et l’ASSM refait rapidement une partie de son retard (50-54 à la 32e). L’intensité monte encore d’un cran et les deux équipes se rendent coup pour coup. Meilleur marqueur de la rencontre avec 18 points, N’Diaye commet sa 5e faute à la 34e. Alors que le tableau affiche 54-57 et 5 minutes à jouer, une balle est rendue par la table aux Vignerons et Berquier en profite (54-60). Le capitaine kaysersbergeois et ses coéquipiers sont gênés par le pressing tout terrain des hommes de Jean-Luc Monschau et Minla’a Voundi est tout près d’égaliser. Las, son tir longue distance fait gamelle (58-61 à la 38e). Derrière, Tarris marque avec la faute (58-64). La messe est dite, Berquier gère avec maîtrise les dernières possessions et les nombreux et fervents supporters orange peuvent entonner leurs chants de victoire. Cerise sur le gâteau, leurs favoris s’installent dans le fauteuil de leader.

« On voulait emmener nos adversaires sur un match défensif » affirme Fabien Drago. « On y a travaillé toute la semaine. On les a limités à 60 points dans leur salle, ce n’est pas rien. J’espérais une victoire mais ne me permettais pas trop de rêver non plus. Je n’ai pas été convaincu par l’arbitrage, Pfastatt a été pas mal épargné. Notre victoire est d’autant plus méritoire ». A la question n’avez-vous jamais douté, le coach répond : « On a été mis en difficulté après la sortie pour 5 fautes d’Abdoulaye N’Diaye. J’ai alors demandé à Amadou Diagne, qui revient de blessure, de s’échauffer. Heureusement, on n’a plus subi le pressing tout terrain et su laisser passer l’orage pour repartir de l’avant. J’ai pu ainsi éviter de prendre un risque inutile. Eric Freyburger nous a bien dépannés, son passage en première mi-temps a été remarquable ». Et de conclure : « Sur ce genre de match, je n’ai pas besoin de parler beaucoup pour motiver les joueurs. Ça n’a pas toujours été le cas jusqu’à présent, comme à Tremblay par exemple. Les garçons doivent se rappeler que rien n’est jamais acquis. Ce soir, on passe devant Pfastatt et on garde une victoire d’avance sur les poursuivants. Ça va faire du bien à tout le monde ».

« Kaysersberg mérite sa victoire » reconnaît Jean-Luc Monschau. « Nos adversaires ont joué avec plus de rigueur, plus de métier et ont eu plus de réussite. On a eu du déchet dans l’exécution et manqué d’adresse près du cercle. KB a un groupe d’expérience et plus fort que les équipes rencontrées jusque-là. Mes jeunes joueurs étaient un peu nerveux, fébriles et moins performants que lors des matchs précédents. Mais ils se sont battus jusqu’au bout. C’est dommage mais on ne relâche pas notre effort pour autant et on ne se décourage pas ».

La fiche technique:

ASSM Pfastatt – AS Kaysersberg-Ammerschwihr BCA 60-68.

Pfastatt, salle polyvalente. 600 spectateurs.

Les quart-temps : 17-22, 15-15 ; mi-temps 32-37 ; 11-17, 17-14.

Arbitres: MM. B. Schmitt et S. Dahane.

ASSM: 18 paniers sur 66 tirs dont 6 sur 21 à trois points (Diehl 3), 18 lancers francs sur 21 ; 40 rebonds (Minté 17) dont 15 offensifs (Minté 8), 11 passes (Bah 5), 10 interceptions (Diehl 4), 15 balles perdues (Diehl 4), 2 contres (Minla’a Voundi et Minté) ; 17 fautes provoquées (Minté 8), 16 fautes personnelles et une antisportive (Minté). Evaluation collective: 54. Les points: Plasse (-4), Diehl (cap.) 14 (6), Grebongo 11 (6), Minla’a Voundi 14 (13), Minté 14 (22) puis Uneau 2 (-1), Bah 5 (11), Willig (-1), Spinali (0), Porter (-1). Entraîneur: Monschau assisté de Minnig.

KABCA: 26 paniers sur 65 tirs dont 4 sur 20 à trois points (Cabarkapa 2), 12 lancers francs sur 17; 43 rebonds (Cabarkapa 16) dont 13 offensifs (Cabarkapa 7), 10 passes (Berquier 4), 7 interceptions (Ghezala 2), 15 balles perdues (Ghezala 4), 3 contres (Ghezala, Cransac et Cabarkapa) ; 17 fautes provoquées (Cabarkapa 4), 16 fautes personnelles et 2 antisportives (Schaal et Cransac), N’Diaye éliminé (34e). Evaluation collective: 70. Les points: Berquier (cap.) 7 (8), Cransac (-3), Walter (-5), Cabarkapa 17 (24), N’Diaye 18 (17) puis Schaal 6 (3), Ghezala 13 (15), Freyburger 2 (2), Tarris 5 (9). Entraîneur: Drago assisté de Bicart.

Entre parenthèses la note d’évaluation

JL-S

Les résultats de la 9e journée:

TOURCOING S M HOLTZHEIM VOGESIA 72 – 67
W.O.S.B. GENNEVILLIERS BASKET CLUB 75 – 61
IE – CTC PARIS BASKET AVENIR UNION SPORTIVE MAUBEUGE BB 81 – 62
EVEIL RECY SAINT MARTIN JOEUF HOMECOURT BASKET 97 – 58
CERGY-PONTOISE FC MULHOUSE BASKET 65 – 62
UNION STE MARIE METZ BASKET TREMBLAY ATHLETIQUE CLUB 68 – 54
PFASTATT AS SAINT MAURICE AS KAYSERSBERG AMMERSCHWIHR BCA 60 – 68

Le classement après 9 journées:

1 AS KAYSERSBERG AMMERSCHWIHR BCA 16 9 7 2 666 572 94
2 PFASTATT AS SAINT MAURICE 16 9 7 2 699 634 65
3 EVEIL RECY SAINT MARTIN BASKET 15 9 6 3 687 643 44
4 TOURCOING S M 15 9 6 3 695 655 40
5 UNION STE MARIE METZ BASKET 15 9 6 3 582 562 20
6 W.O.S.B. 14 9 5 4 643 605 38
7 UNION SPORTIVE MAUBEUGE BB 13 9 4 5 673 669 4
8 HOLTZHEIM VOGESIA 13 9 4 5 614 643 -29
9 Cergy-Pontoise Basket Ball 13 9 4 5 617 667 -50
10 JOEUF HOMECOURT BASKET 13 9 4 5 612 710 -98
11 IE – CTC PARIS BASKET AVENIR 12 9 3 6 652 658 -6
12 FC MULHOUSE BASKET 12 9 3 6 625 662 -37
13 GENNEVILLIERS BASKET CLUB 11 9 2 7 629 688 -59
14 TREMBLAY ATHLETIQUE CLUB 11 9 2 7 686 712 -26