Une occasion en Nord

15 décembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau se déplacent à Tourcoing, samedi soir (20h), dans le cadre de la 13e et dernière journée de la phase aller.

Notre photo: meilleur scoreur de son équipe (à égalité avec Quentin Diehl) avec une moyenne de 14,92 points par match, Constantin Minla’a Voundi sera l’un des fers de lance de l’attaque pfastattoise à Tourcoing.  (photo Jean-Laurent Soltner)

Quentin Diehl et ses coéquipiers ont remporté une probante victoire samedi dernier dans le fief de Tremblay-en-France (68-89), consolidant par la même occasion leur place de dauphin au classement. Ils terminent l’année et la phase aller samedi soir par un déplacement dans le Nord. « Tourcoing avait très bien commencé son championnat avant de connaître des hauts et des bas » souligne Jean-Luc Monschau. « C’est une équipe un peu dans l’alternance. On espère tomber le bon jour ». Le retour à son meilleur niveau de Mario Porter après une blessure récalcitrante et celui de Bacasso Minté sont autant de bonnes nouvelles pour une formation haut-rhinoise plutôt à l’aise hors de ses bases avec 4 victoires en 6 matches au compteur. Les Bleus ont d’ores et déjà réussi leur première moitié du parcours puisqu’ils passeront les fêtes à la deuxième place, qualificative pour les play-offs, quelle que soit l’issue de la rencontre à Tourcoing.

Une bonne opération comptable en jeu

8e de la poule C la saison dernière avec 10 victoires en 26 matches, la Saint-Michel Tourcoing a gagné le droit de disputer un 10e parcours de rang en Nationale 2. Doté de l’un des plus petits budgets de la poule selon ses dirigeants, le club a connu une intersaison paisible. Dans l’optique d’un nouveau maintien, l’équipe dirigée par l’inamovible Hervé Denisot a vu arriver dans ses rangs l’arrière Nicolas Gengembre (21 ans, 1,93m, ex-Roncq Prénationale), qui a été champion de France espoirs aux côtés de Johan Grebongo avec Gravelines-Dunkerque en 2014, et l’intérieur passé par les espoirs de Châlons-Reims Roby Lusakueno (22 ans, 1,95m, ex-Espé Châlons-en-Champagne N3). Les Nordistes ont réalisé un début de saison tonitruant. Quatre victoires lors des cinq premières journées ont propulsé l’ex-international centrafricain Maixent Mombollet et ses coéquipiers dans le wagon de tête de la poule en compagnie notamment de l’ASSM. Au soir de la 9e journée, ils pointaient toujours à une encablure des leaders avant de rentrer dans le rang suite à trois défaites consécutives concédées à Kaysersberg (84-61), face à Tremblay (68-82) et à Sainte-Marie Metz (79-43).

Septième avec 6 victoires et 6 défaites, la formation tourquennoise se doit de réagir dans son antre fétiche de Decruynaere. Gengembre, 3e au classement des marqueurs de la poule avec une moyenne de 16,27 points par match, et ses partenaires n’ont pas d’autre choix que de s’imposer pour faire pencher la balance du bon côté et aborder sereinement la deuxième partie de la saison. Quant à l’ASSM, elle peut réaliser une bonne opération sur le plan comptable en cas de victoire. En effet, deux de leurs rivaux directs laisseront des plumes lors de cette journée puisque Kaysersberg (1er) joue à Recy Saint-Martin (3e) tandis que le WOSB (4e) reçoit Sainte-Marie Metz (5e).

JL-S

SM Tourcoing – ASSM Pfastatt, samedi 16 décembre (20h), Salle Decruyenaere. Arbitres: MM. R. Venance et A. Vilain.

Les effectifs :

SMT: Hannequin, Kherzane, Miyem, Lusakueno, Ouango, Defoe, Vantilcke, Plomteux, Malusimuanga, Gengembre, Mombollet (cap.), Rivière. Entraîneur: Denisot.

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi, Ekembé, Bertrand. Entraîneur: Monschau.