Mettre le bleu de chauffe

9 février 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Jean-Luc Monschau accueillent le Paris Basket Avenir, samedi soir (20h) à la salle polyvalente, pour le compte de la 17e journée.

Quentin Diehl et ses coéquipiers ont concédé une quatrième défaite de rang samedi dernier à Recy (82-52). Avant cette série, jamais ils n’avaient dépassé deux revers consécutifs sous l’ère Monschau. Une situation inédite, donc, que le technicien pfastattois analyse ainsi : « Les garçons sont appliqués à l’entraînement et leur attitude est bonne. Simplement, ils n’ont pas de réussite au tir pendant les matchs. Sur les 10 rencontres qui restent, on en joue 6 à domicile. Encore faut-il les gagner ». Dans le dur, les Bleus vont devoir mettre le bleu de chauffe face au Paris Basket Avenir, qu’ils accueillent samedi à la salle polyvalente. Une formation francilienne en plein boum actuellement puisqu’elle a remporté 7 de ses 8 derniers matchs. Un bilan identique à celui présenté par l’ASSM après 8 journées lorsqu’elle occupait seule le fauteuil de leader avec pour unique défaite celle concédée à la Halle Carpentier face au PBA. « Le PBA avait mal commencé et gagné son premier match contre nous. A nous, qui n’avons encore rien gagné dans la phase retour, d’inverser les rôles ».

Deux anciens poids lourds de Pro A

Issu de la coopération territoriale de trois clubs, le Ministère des Finances, Ménilmontant et La Domremy, le Paris Basket Avenir est destiné à porter haut les couleurs d’un basket parisien privé de représentant au niveau professionnel depuis 2016. Le renfort de deux joueurs dominants du basket hexagonal, Mamoutou Diarra (38 ans, 46 sélections en équipe de France) et Victor Samnick (39 ans, 13 saisons entre Pro A et Pro B), et la mise à disposition par la Mairie de la halle Carpentier (où évoluait le Paris-Levallois il y a deux saisons) sont autant de signaux forts d’une volonté de hisser à terme le PBA au plus haut niveau. Après un départ raté avec seulement 2 victoires en 8 rencontres, la troupe dirigée par Bienvenu Kindoki a trouvé sa vitesse de croisière. Résultat, en engrangeant 15 points en 8 matches, elle pointe au 4e rang de la poule à une longueur du podium. La victoire remportée samedi dernier face à un WOSB qui restait sur 4 succès de rang (81-68) en dit long sur son état de forme.

Compte tenu des derniers résultats, l’ASSM ne partira pas favori de ce duel inédit et particulièrement alléchant. Jean-Luc Monschau retrouvera son ancien joueur Victor Samnick, avec qui il a fêté ses deux titres de champion de France de Pro A sous les couleurs du SLUC Nancy (2008 et 2011). A égalité de points avec les Bleus, Benjamin Obouh Fegue, qui a évolué au FCM de 2006 à 2008, et ses coéquipiers ne voudront pas laisser l’occasion de se rapprocher encore davantage de la tête.

JL-S

ASSM Pfastatt – CTC Paris Basket Avenir, samedi 10 février (20h), salle polyvalente. Arbitres: MM. C. Julien et Y. Dall’Osto.

Les effectifs :

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Ekembé, Bertrand. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

PBA: Brunet, Rouyre (cap.), Tomasevic, Toti, Seydi, Orengue, Diarra, Samnick, Damjanovic, Obouh Fegue. Entraîneur: Kindoki.