Une place sur le podium en jeu

2 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Après trois semaines de repos forcé, les hommes de Jean-Luc Monschau accueillent Cergy-Pontoise, samedi soir (20h) à la salle polyvalente, pour le compte de la dix-neuvième journée.

En empochant la mise face au Paris Basket Avenir (102-77), Quentin Diehl et ses coéquipiers ont mis un terme à une série de quatre revers. Un résultat rassurant compte tenu de l’état de forme des Parisiens, qui avaient remporté sept de leurs huit derniers matches avant de se rendre à Pfastatt. « Ce n’est pas facile quand tu perds quatre matchs dont les deux derniers nettement. Mais les garçons savaient que la réussite au tir, et notamment celle à trois points, allait finir par changer de camp. On a fait notre plus beau match de la saison face à l’une des meilleures équipes du groupe » résume Jean-Luc Monschau. En raison du report du match à Mulhouse suivi d’un weekend dédié au Trophée coupe de France, notre équipe a bénéficié d’une trêve forcée de trois semaines. Elle reprend le chemin du championnat par la réception de Cergy-Pontoise, samedi soir à la salle polyvalente.

Une autre équipe francilienne en forme

Cergy-Pontoise Basket Ball est une grosse écurie du championnat. Premiers de la poule C la saison dernière, les Franciliens ont trébuché sur la dernière marche menant à la N1 en s’inclinant en play-offs face à Brissac Aubance. A l’aube du nouvel exercice, la troupe dirigée de Philippe Da Silva était à nouveau citée parmi les prétendants aux deux premières places puisqu’elle s’est attaché les services des deux meneurs Sébastien Michineau (27 ans, ex-Vitré, N1) et Corentin Desnos (23 ans, ex-Calais, N2), et de l’intérieur australien Harrison Goodrick, tout en conservant la grande majorité de ses cadres. Les Cergy-Pontains ont vite déchanté en concédant cinq défaites en sept rencontres, dont celle face à l’ASSM (64-79), avant de se retrouver sous le feu des projecteurs en novembre avec l’intronisation du nouveau président, l’international malien évoluant à Monaco en Pro A et enfant de Cergy, Amara Sy. Outre le changement d’identité de l’équipe, devenue les Spartiates, Goodrick est retourné en Australie et l’intérieur américain Ethan Jacobs (27 ans, 2,08m, ex-Prostejov, Tchéquie) a posé ses valises dans le Val d’Oise. Le déclic s’est produit pour Modibo Niakaté et ses coéquipiers. En remportant notamment cinq de leurs six derniers matchs, ils sont remontés à la troisième place du classement.

Après le PBA, c’est donc une autre équipe francilienne en forme que s’apprêtent à affronter les Bleus. Jean-Luc Monschau disposera de tout son effectif après le retour du Mozambique de Johan Grebongo, lequel a disputé avec l’équipe nationale centrafricaine le premier tournoi de qualification africain pour la coupe du monde FIBA 2019. La rencontre est à quitte ou double: si elle l’emporte, l’ASSM peut repousser son adversaire à deux victoires (en gagnant son match en retard à Mulhouse) et conservera sa place virtuelle sur la troisième marche du podium. Dans le cas contraire, les deux formations totaliseront le même nombre de défaites.

JL-S

ASSM Pfastatt – Cergy-Pontoise BB, samedi 3 mars (20h), salle polyvalente. Arbitres: T. Vandenberghe et Mme C. Ba.

Les effectifs :

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Bertrand, Ekembé. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

CPBB: Niakaté (cap.), Desnos, N’Kembé, Filet, Wilson, Michineau, Durand, Clouvel Urie, Jacobs, Jovovic. Entraîneur: Da Silva, assisté de Soukdeo.