Attention danger!

13 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau se déplacent samedi à Longeville-lès-Metz, où ils affrontent l’Union Sainte-Marie Metz pour le compte de l’antépénultième journée de N2D.

Notre photo: Bacasso Minté attaque le cercle sous les yeux de Johan Grebongo. C’était samedi dernier lors du match face à Gennevilliers durant lequel les deux intérieurs ont été impériaux, cumulant 42 points, 25 rebonds, 4 contres, 11 fautes provoquées et 69 d’évaluation! L’ASSM espère qu’ils seront à nouveau à leur meilleur niveau à Metz. (photo Jean-Laurent Soltner)

Dans le sillage de l’international centrafricain Johan Grebongo (25 points, 15 rebonds, 38 d’évaluation), les Bleus n’ont fait qu’une bouchée des Franciliens de Gennevilliers (88-57), samedi dernier à la salle polyvalente. « Les garçons se sont rendu la tâche facile en réalisant un premier quart-temps parfait » résume Jean-Luc Monschau. L’obstacle suivant qui se présente sur leur chemin menant au podium final s’annonce plus difficile à franchir puisque Quentin Diehl et consorts s’en vont affronter l’Union Sainte-Marie Metz dans son fief. « Pour finir sur la troisième marche du podium, il faut quasiment faire un sans-faute » souligne le technicien pfastattois. « Ça commence par ce déplacement à Metz où il est difficile de gagner. C’est la meilleure défense de la poule (65,5 points encaissés en moyenne par match), on aura besoin d’une attaque performante avec de l’adresse pour marquer un nombre de points conséquent et avoir une chance de réussir. Dans cette optique, le retour de blessure de Quentin Diehl sera bien utile. On s’attend à un match engagé, il ne faudra pas avoir peur du combat physique ».

Une ambition partagée

Née en 2008 d’une alliance entre le BC Metz et l’ASP Sainte-Marie-aux-Chênes, l’Union Sainte-Marie Metz a pour objectif de dynamiser le basket dans le département mosellan. Promue en Nationale 2 en 2011, elle a réussi à pérenniser sa place à ce niveau malgré des moyens estimés limités par ses dirigeants. A l’aube de la saison, le coach Philippe Ory, qui a succédé à l’emblématique Eric Deschamps, visait une place dans la première moitié de tableau. Renforcée par le pivot monténégrin Bogdan Jovanovic (2,05m, 27 ans, ex-EOSL Angers N2), la formation lorraine a pris un départ canon pour occuper une place de coleader à l’issue de la cinquième journée. La suite n’a pas été du même acabit, Mamédy Diawara et ses coéquipiers concédant notamment une série de six défaites hors de leurs bases, dont celle à Pfastatt (70-64). Malgré la signature en novembre du meneur international franco-camérounais Aldo Curti (1,80m, 31 ans, sans club), qui a disputé onze saisons au niveau professionnel et notamment des matches en Euroligue avec Orléans, les Mosellans ont vécu un parcours en dents de scie et présentent aujourd’hui un bilan de 10 victoires et 12 défaites. Le net succès remporté samedi dernier face à Holtzheim (79-53) leur permet toutefois d’espérer atteindre l’objectif de départ.

Autant dire que les Messins veulent impérativement l’emporter dans leur salle face à l’ASSM. Une ambition partagée par nos joueurs, lesquels feraient un grand pas vers le podium final en ramenant les deux points de leur dernier déplacement de la saison hors de la M2A.

JL-S

Union Sainte-Marie Metz – ASSM Pfastatt, samedi 14 avril (20h), complexe sportif Saint-Symphorien de Longeville-lès-Metz. Arbitres: M. H. Mackpayen et Mme M. Behey.

Les effectifs:

USMM: Jean Joseph, Affa, Kaly, Stipanovic, Stasiak, Bébing, Jovanovic, Doucouré, Diawara (cap.), Sy, Curti, Tremsal, Pivati, Guerra. Entraîneur: Ory, assisté de Calero.

ASSM: Plasse, Uneau, Bertrand, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Ekembé, Soussi. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.