Le tableau des marqueurs

11 mai 2018    Catégorie(s) : Marqueurs Imprimer. Imprimer.

Grâce à MR STATS, découvrez le tableau des marqueurs de notre équipe fanion pour la saison 2017-2018.


Cliquez sur le tableau pour l’agrandir

Les Bleus sur le podium!

6 mai 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Grâce à leur victoire face à Tourcoing (83-73), samedi à la salle polyvalente en baisser de rideau de la saison régulière de NM2, les Bleus se sont offert une place sur la troisième marche du podium de la poule D.

Notre photo: les Bleus se rassemblent au centre du parquet après la rencontre pour la dernière fois de la saison. Ils ont remporté 17 victoires en 26 matchs pour se classer à la troisième place du championnat. Chapeau! (photo Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »

Les Bleus veulent finir en beauté

4 mai 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau terminent leur championnat par la réception de Tourcoing, samedi soir (20h) à la salle polyvalente.

Lucas Plasse et ses coéquipiers ont remporté une quatrième victoire de rang samedi dernier face à Tremblay-en-France (95-73), consolidant par la même occasion leur troisième place au classement. Ils terminent leur saison par la réception de Tourcoing, samedi soir (20h) à la salle polyvalente. « On va essayer de bien finir et poursuivre sur notre lancée pour consolider notre troisième place » annonce Jean-Luc Monschau. Le technicien pfastattois se souvient du match aller dans le Nord, où sa troupe s’était inclinée (80-72). « C’est un mauvais souvenir. C’est un match qui nous a échappé dans le dernier quart-temps alors qu’on menait de 11 points. On va essayer de prendre notre revanche ». Quelle que soit l’issue de la rencontre, l’ASSM est assurée de décrocher le meilleur classement de l’histoire du club en 19 parcours de championnat de France. Le seul scénario pouvant la priver du podium final est une défaite face à Tourcoing, conjuguée à une victoire du WOSB et une défaite de Cergy-Pontoise. « On est au maximum de l’organisation du club, qui est strictement amateur » affirme le coach. Dans le sillage du jeune Constantin Minla’a Voundi (22 ans), meilleur scoreur de la poule avec 399 points inscrits en 25 matches, nos joueurs produisent un jeu offensif et spectaculaire. Avec une moyenne de 78 points par match, ils possèdent la meilleure attaque de la poule.

Le retour de Quentin Diehl espéré

En terminant 8e de la poule C la saison dernière, la Saint-Michel Tourcoing s’est donné le droit de disputer un 10e parcours de rang en Nationale 2. Doté d’un budget limité selon ses dirigeants, le club a connu une intersaison sereine. Dans l’optique de décrocher un nouveau maintien, l’équipe dirigée par l’inamovible Hervé Denisot a enregistré les renforts de l’arrière Nicolas Gengembre (22 ans, 1,93m, ex-Roncq Prénationale), qui a été champion de France espoirs aux côtés du Pfastattois Johan Grebongo avec Gravelines-Dunkerque en 2014, et de l’intérieur passé par les espoirs de Châlons-Reims Roby Lusakueno (23 ans, 1,95m, ex-Espé Châlons-en-Champagne N3). Après un début d’exercice tonitruant avec quatre victoires lors des cinq premières journées, l’ex-international centrafricain Maixent Mombollet et ses coéquipiers sont rentrés dans le rang. S’ils présentaient encore un ratio positif à mi-parcours (7 victoires, 6 défaites), les Nordistes ont perdu pied par la suite en ne remportant que deux rencontres durant la phase retour. Ils restent sur cinq revers consécutifs, le dernier en date face à Sainte-Marie Metz (62-67). En position de relégable, la SMT ne doit son salut qu’au changement de règlement dû à la refonte de la N1 (une seule descente au lieu de trois).

Pour ce match de baisser de rideau, Jean-Luc Monschau espère enregistrer le retour de blessure de Quentin Diehl. « Je devrais pouvoir le récupérer. Notre capitaine a fait une saison remarquable, j’aimerais qu’il fasse partie du groupe ». Pour encourager tous ses supporters à se rendre à la salle, le club a décidé de la gratuité de l’entrée.

JL-S

ASSM Pfastatt – SM Tourcoing, samedi 5 mai (20h), sale polyvalente. Arbitres: MM. C. Funfrock et M. Schuller.

Les effectifs :

ASSM: Plasse, Uneau, Bertrand, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

SMT: Hannequin, Kherzane, Miyem, Lusakueno, Ouango, Defoe, Vantilcke, Plomteux, Malusimuanga, Gengembre, Mombollet (cap.), Rivière. Entraîneur: Denisot.

Les Bleus sans trembler

28 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

En dominant Tremblay (95-73), samedi à la salle polyvalente, les hommes de Jean-Luc Monschau ont remporté leur quatrième victoire de rang et consolidé leur troisième place au classement à une journée de la fin du championnat.

Notre photo: Johan Grebongo attaque le cercle face à Yanick Nadjilem Ngali sous les yeux de Freddy Benjamin.  L’international centrafricain a rendu une excellente copie comme en témoigne sa ligne de stats: 20 points à 8/13 tirs dont 1/2 à trois points, 3/3 LF, 13 rebonds, 3 passes, 3 balles perdues, 1 interception, 3 fautes provoquées et 3 commises pour 29 d’évaluation en 26’14 de jeu. (photo Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »

Les Bleus défendent leur rang

27 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Affiche Jean-Laurent Soltner

Les joueurs de Jean-Luc Monschau accueillent Tremblay-en-France, samedi soir (20h) à la salle polyvalente, dans le cadre de l’avant-dernière journée de N2D.

Lucas Plasse, promu capitaine en l’absence sur blessure de Quentin Diehl, et ses coéquipiers ont fait le job en remportant leur match en retard à Mulhouse. A deux journées de la fin du championnat, ils pointent, seuls, à la troisième place du classement avec 15 victoires en 24 matches à leur actif et un point d’avance sur leurs deux premiers poursuivants, Cergy-Pontoise et le WOSB. Quels que soient les résultats des dernières rencontres, programmées à domicile, les Bleus sont assurés de faire aussi bien que la saison dernière (cinquième avec 15 victoires et 11 défaites). Insuffisant pour Jean-Luc Monschau, qui martèle depuis plusieurs semaines: « On se fixe la troisième place pour objectif. C’est le meilleur classement que peut espérer le club en l’état actuel des choses ». Sa troupe a l’occasion de remporter une quatrième victoire de rang et de consolider sa place sur le podium en accueillant, samedi soir à la salle polyvalente, une formation classée dans la deuxième moitié de tableau, Tremblay-en-France. « C’est la meilleure équipe de la poule au nombre de tirs à trois points réussis » souligne le technicien pfastattois. « L’un de ses atouts est d’être capable de jouer vite et de trouver des opportunités pour tirer de loin. Lorsque les shooteurs sont en réussite, la victoire est souvent au bout. Il va falloir défendre pour ne pas en concéder de trop ». Au match aller, l’ASSM l’avait nettement emporté en Seine-Saint-Denis dans le sillage d’un excellent Johan Grebongo (68-89).

Repêché la saison dernière (12e de la poule C), le Tremblay Athlétique Club affichait l’ambition de vivre un parcours plus serein. Dans cette optique, l’équipe dirigée par l’entraîneur emblématique Yacouba Traoré a été renforcée par l’arrière américain Alan-Michael Thompson (27 ans, 1,88m, sans club), qui fut meilleur marqueur de la poule A en 2014-2015 avec Prissé-Mâcon, l’intérieur serbe Bojan Davidovac (28 ans, 2,05m, ex-Pornic N2), l’ailier Yanick Nadjilem Ngali (25 ans, 2m, ex-Tourcoing N2) et le meneur-arrière international marocain Sophiane Rafaï (32 ans, 1,93m, ex-Rueil N1). Avec notamment dans ses rangs l’expérimenté meneur de poche Charly Pleux-Decollogne, brièvement apparu à Mulhouse en 2014, et l’ancien intérieur kaysersbergeois Freddy Benjamin, le groupe avait plutôt fière allure sur le papier. Plombé par un départ raté avec quatre défaites de rang, le TAC n’a pas réussi à atteindre son objectif puisque seuls le changement de règlement (une seule équipe reléguée au lieu de trois) et les déboires du FC Mulhouse lui permettent de terminer son championnat sans pression avec 10 victoires et 14 défaites.

Quentin Diehl : retour possible

Les Séquano-Dionysiens sont néanmoins redoutables lorsqu’ils évoluent au complet. Ainsi, ils ont accroché à leur tableau de chasse le champion Kaysersberg et sont revenus en vainqueurs de leur déplacement chez le deuxième, Recy Saint-Martin. Ils restent sur une victoire face à Tourcoing (88-81). Du côté pfastattois, Jean-Luc Monschau enregistre le retour de maladie d’Anthony Spinali et espère aligner le capitaine Quentin Diehl, qui se remet d’une entorse à la cheville.

JL-S

ASSM Pfastatt – Tremblay Athlétique Club, samedi 28 avril (20h), salle polyvalente. Arbitres: MM. J. Thomas et B. Schmitt.

Les effectifs :

ASSM: Plasse, Uneau, Bertrand, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi. Entraîneur: Monschau.

TAC: Rafaï, Pleux-Decollogne (cap.), Macura, Jammeh, Benjamin, Diombera, Nadjilem Ngali, Thompson, Touré, Davidovac, Vernois, Situtala Lusievenzo, Soutient. Entraîneur: Traoré.

Une large victoire à Mulhouse

19 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

C’est sur un écart de 30 points (76-106) que les Bleus ont remporté le derby de la M2A face au FCM hier soir dans la grande salle du Palais des sports de Mulhouse. Mis en difficulté jusqu’à la pause (40-47) par des joueurs mulhousiens adroits et bien organisés, ils ont déroulé en seconde mi-temps dans le sillage d’un intenable Constantin Minla’a Voundi (31 points). A la place d’un compte rendu, nous vous proposons de vivre (ou revivre) le derby sous forme de chiffres. Précédés par la fiche technique et le com’ de  Jean-Luc Monschau, bien évidemment!

Notre photo: Constantin Minla’a Voundi, né en 1996, est à la lutte avec Mathieu Gitta, de 20 ans son aîné, sous les yeux des minots Mathieu Bertrand (à gauche) et Norton Scholastique (à droite), nés en 2000. Une image forte d’un derby plus disputé que ne l’indique le score. (photo Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »

Une seconde mi-temps d’anthologie à Metz

14 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Menés de 13 points en début de troisième quart-temps, les hommes de Jean-Luc Monschau ont renversé la vapeur pour s’imposer face à l’Union Sainte-Marie Metz (53-65), ce soir à Longeville-lès-Metz.

Lire la suite »

Attention danger!

13 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau se déplacent samedi à Longeville-lès-Metz, où ils affrontent l’Union Sainte-Marie Metz pour le compte de l’antépénultième journée de N2D.

Notre photo: Bacasso Minté attaque le cercle sous les yeux de Johan Grebongo. C’était samedi dernier lors du match face à Gennevilliers durant lequel les deux intérieurs ont été impériaux, cumulant 42 points, 25 rebonds, 4 contres, 11 fautes provoquées et 69 d’évaluation! L’ASSM espère qu’ils seront à nouveau à leur meilleur niveau à Metz. (photo Jean-Laurent Soltner)

Dans le sillage de l’international centrafricain Johan Grebongo (25 points, 15 rebonds, 38 d’évaluation), les Bleus n’ont fait qu’une bouchée des Franciliens de Gennevilliers (88-57), samedi dernier à la salle polyvalente. « Les garçons se sont rendu la tâche facile en réalisant un premier quart-temps parfait » résume Jean-Luc Monschau. L’obstacle suivant qui se présente sur leur chemin menant au podium final s’annonce plus difficile à franchir puisque Quentin Diehl et consorts s’en vont affronter l’Union Sainte-Marie Metz dans son fief. « Pour finir sur la troisième marche du podium, il faut quasiment faire un sans-faute » souligne le technicien pfastattois. « Ça commence par ce déplacement à Metz où il est difficile de gagner. C’est la meilleure défense de la poule (65,5 points encaissés en moyenne par match), on aura besoin d’une attaque performante avec de l’adresse pour marquer un nombre de points conséquent et avoir une chance de réussir. Dans cette optique, le retour de blessure de Quentin Diehl sera bien utile. On s’attend à un match engagé, il ne faudra pas avoir peur du combat physique ».

Une ambition partagée

Née en 2008 d’une alliance entre le BC Metz et l’ASP Sainte-Marie-aux-Chênes, l’Union Sainte-Marie Metz a pour objectif de dynamiser le basket dans le département mosellan. Promue en Nationale 2 en 2011, elle a réussi à pérenniser sa place à ce niveau malgré des moyens estimés limités par ses dirigeants. A l’aube de la saison, le coach Philippe Ory, qui a succédé à l’emblématique Eric Deschamps, visait une place dans la première moitié de tableau. Renforcée par le pivot monténégrin Bogdan Jovanovic (2,05m, 27 ans, ex-EOSL Angers N2), la formation lorraine a pris un départ canon pour occuper une place de coleader à l’issue de la cinquième journée. La suite n’a pas été du même acabit, Mamédy Diawara et ses coéquipiers concédant notamment une série de six défaites hors de leurs bases, dont celle à Pfastatt (70-64). Malgré la signature en novembre du meneur international franco-camérounais Aldo Curti (1,80m, 31 ans, sans club), qui a disputé onze saisons au niveau professionnel et notamment des matches en Euroligue avec Orléans, les Mosellans ont vécu un parcours en dents de scie et présentent aujourd’hui un bilan de 10 victoires et 12 défaites. Le net succès remporté samedi dernier face à Holtzheim (79-53) leur permet toutefois d’espérer atteindre l’objectif de départ.

Autant dire que les Messins veulent impérativement l’emporter dans leur salle face à l’ASSM. Une ambition partagée par nos joueurs, lesquels feraient un grand pas vers le podium final en ramenant les deux points de leur dernier déplacement de la saison hors de la M2A.

JL-S

Union Sainte-Marie Metz – ASSM Pfastatt, samedi 14 avril (20h), complexe sportif Saint-Symphorien de Longeville-lès-Metz. Arbitres: M. H. Mackpayen et Mme M. Behey.

Les effectifs:

USMM: Jean Joseph, Affa, Kaly, Stipanovic, Stasiak, Bébing, Jovanovic, Doucouré, Diawara (cap.), Sy, Curti, Tremsal, Pivati, Guerra. Entraîneur: Ory, assisté de Calero.

ASSM: Plasse, Uneau, Bertrand, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Ekembé, Soussi. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

Les Bleus sans coup férir

9 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Jean-Luc Monschau ont rapidement tué tout suspense avant de remporter une large victoire face à Gennevilliers (88-57), samedi à la salle polyvalente.

Notre photo: l’adresse à trois points de Lucas Plasse dans le premier quart-temps (3/5) a mis l’ASSM sur la voie du succès. (photo Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »

Les Bleus gardent le cap

6 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau accueillent Gennevilliers, samedi soir (20h) à la salle polyvalente, dans le cadre de la vingt-troisième journée.

Deux semaines après avoir été dévorés tout crus par l’ogre kaysersbergeois dans son antre de Théo-Faller (92-62), Quentin Diehl et ses coéquipiers ont l’occasion de renouer avec la victoire en accueillant les Franciliens de Gennevilliers, avant-derniers au classement avec 8 victoires et 14 défaites. Après une première semaine de travail allégé, les Bleus ont retrouvé le rythme habituel. « On a passé la semaine dernière à panser les blessures, les joueurs touchés ont été laissés au repos » résume Jean-Luc Monschau. « Cette semaine a été plus vigoureuse pour préparer le match ». Loin des remous dus au changement de règlement (les deux premiers de la poule accèdent directement en N1 et seul le dernier est relégué en N3) et aux tractations de rapprochement avec le FCM, le coach est concentré sur le but à atteindre : « On reste constants dans notre approche et notre démarche avec pour objectif le podium final. On essaye de faire le mieux possible en toutes circonstances ». A égalité au nombre de défaites avec Cergy-Pontoise et le WOSB, son équipe, qui compte un match en moins, occupe le troisième rang virtuel grâce à un ratio favorable. Avec cinq matchs à disputer face à des équipes de seconde moitié de tableau, elle a une part essentielle de son destin en mains. « Attention, une baisse de concentration et d’intensité et tu te retrouves en culottes courtes » prévient toutefois JLM.

Pas droit à l’erreur

Dans l’ombre des deux géants du département, Levallois et Nanterre, le Gennevilliers Basket Club s’est discrètement hissé en N2 la saison dernière après six années passées à l’étage inférieur. Pour augmenter ses chances de maintien, le club a recruté l’ailier Rudy Zulémie (26 ans, 1,91m, ex-Rueil N1) et les deux intérieurs, Quentin Bordin (28 ans, 2,02m, ex-Charenton N3) et Yannis Irid (26 ans, 2,06m, ex-Poissy N3). Si la troupe du jeune coach Nenad Papic (33 ans) s’est montrée redoutable dans son fief, accrochant notamment à son tableau de chasse les trois premiers du classement, Kaysersberg (82-74), Recy Saint-Martin (73-68) et Pfastatt (62-52), elle a rencontré des difficultés insurmontables à l’extérieur en concédant dix défaites en autant de matchs. Samedi dernier, l’expérimenté meneur Kévin Vaccarin (35 ans) et ses coéquipiers ont vaincu le signe indien en réussissant le hold-up à Mulhouse (80-82). « Il faudra être vigilant, ce succès leur a peut-être donné des idées » souligne Jean-Luc Monschau.

Les deux points empochés à Mulhouse ont permis aux Altoséquanais de quasiment sauver leur place en N2. Ils se rendront à Pfastatt sans pression, avec l’intention de prouver qu’ils méritent leur place dans la division. Les Bleus n’auront, eux, pas droit à l’erreur s’ils veulent rester dans la course au podium. Comme à Kaysersberg, c’est le jeune Mathieu Bertrand (18 ans) qui secondera Lucas Plasse à la mène. L’affiche est inédite, le GBC foulant le parquet de la « Poly » pour la première fois de son histoire.

JL-S

ASSM Pfastatt – Gennevilliers Basket Club, samedi 7 avril (20h), salle polyvalente. Arbitres: MM. P. Grand et K. Ros.

Les effectifs:

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Ekembé, Bertrand. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

GBC: Vaccarin, Zulémie, Brisson, Bordin, Zora (cap.), Irid, Gabsi, Freire Cabral, Vinson, Garçon, Biganzoli. Entraîneur: Papic, assisté d’Alard.