Choc entre leaders à la Poly

22 septembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Jean-Luc Monschau disputent un choc au sommet face à Recy Saint-Martin, samedi soir (20h) à la salle polyvalente, pour le compte de la troisième journée.

Notre photo: Quentin Willig, ici au tir lors du match d’ouverture face à Jœuf Homécourt, sera l’un des fers de lance de l’ASSM samedi soir. (photo Jean-Laurent Soltner)

Victorieux en ouverture face à Jœuf Homécourt (78-57) puis samedi dernier dans le fief du WOSB (73-75), Quentin Diehl et ses coéquipiers accueillent une équipe de Recy Saint-Martin néo-promue à ce niveau. Les Recyots ont contracté le virus de la victoire puisqu’ils remporté leurs 24 derniers matches de championnat dont les deux premiers de cette saison. «  Ils voudront rester invaincus et nous aussi » résume le technicien pfastattois.

Une accumulation de blessures

Malheureusement, c’est un autre virus, déplaisant celui-là, qui a touché la formation haut-rhinoise, celui de la blessure. Les intérieurs Mario Porter et Gherick Uneau ont quitté prématurément le parquet face à Jœuf Homécourt, les meneurs Lucas Plasse et Zaïnoul Bah ont été touchés au WOSB samedi dernier. Quant à Ismaïl Soussi, à peine rétabli il a rechuté. Hormis Lucas Plasse, tous ont été laissés au repos pour le match comptant pour le Trophée Coupe de France mercredi face au WOSB et sont incertains. « Actuellement, on n’est pas au mieux avec l’accumulation de blessures. On verra qui sera en capacité de jouer mais il nous faudra trouver des forces vives pour qu’on puisse aligner un effectif plus complet  ».

Premier invaincu dans la poule I de N3 à l’issue de la saison dernière, l’Éveil Recy Saint-Martin a retrouvé la N2 huit ans après l’avoir quittée. La formation marnaise dirigée par Grégoire Pastrès affiche clairement son objectif de maintien. En conservant une ossature de 7 joueurs et en recrutant l’ailier fort Sylvain Sautier (28 ans, ex-Lorient N1), l’arrière Gautier Lemon (33 ans, ex-Chartres N1) et le pivot Dylan David (22 ans, ex-Longwy N2), elle s’est donné les moyens de parvenir à ses fins. La mayonnaise a tout de suite pris au sein du groupe comme le prouvent les deux victoires remportées à Tremblay (94-96) puis à domicile face à Sainte-Marie Metz (72-57) devant 450 spectateurs conquis.

Recy Saint-Martin n’est pas un adversaire inédit puisque les deux équipes s’étaient rencontrées en N2 lors de la saison 2007-2008. Les anciens se souviennent que la défaite concédée au Cosec face aux Tangos avait précipité la chute de l’ASSM en N3. Repartir à nouveau en Champagne avec les deux points en poche samedi soir ravirait Grégoire Pastrès, meilleur marqueur de la rencontre ce soir de décembre 2007.

JL-S

ASSM Pfastatt – Éveil Recy/Saint-Martin, samedi 23 septembre (20h), salle polyvalente. Arbitres: MM. C. Funfrock et F. Paulus.

Les effectifs :

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi, Ekembé. Entraîneur: Monschau assisté de Minnig.

ERSM: Sauret, Doumbia, Remy (cap.), Gimenez, Lemon, Lapina, Sautier, Paté, Jubenot, David. Entraîneur: Pastrès assisté d’Adélaide.

Premier derby pour les Bleus

15 septembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Jean-Luc Monschau affrontent le WOSB, samedi soir (20h) à Otterswiller, pour le compte de la deuxième journée.

Notre photo: Johan Grebongo revient au meilleur moment pour une ASSM en pénurie d’intérieurs. (photo Jean-Laurent Soltner)

Tout auréolés par leur nette victoire en ouverture face à Jœuf Homécourt (78-57) samedi dernier à la salle polyvalente, Quentin Diehl et ses coéquipiers s’attendent à un accueil musclé dans le fief du WOSB. Les Bas-Rhinois ont en effet été sèchement battus à Tourcoing (83-63) et se doivent d’équilibrer leur balance au plus vite. « C’est une équipe rompue aux joutes de la N2 et qui dispose de joueurs d’expérience, tel Jérémy Tschamber qui jouait en Pro B il y a deux saisons » souligne Jean-Luc Monschau, qui déplore le lourd tribut payé par son équipe samedi dernier puisqu’à la blessure d’Anthony Spinali, contractée la veille à l’entraînement, se sont ajoutées celles de Mario Porter et Gherick Uneau en cours de match. Les trois intérieurs sont incertains pour disputer le premier des 8 derbys alsaciens au programme des Bleus cette saison. En revanche, le technicien pfastattois pourra compter sur les retours d’Ismaïl Soussi et surtout de Johan Grebongo, éliminé avec la Centrafrique en phase de poule de l’Afrobasket.

Avec Grebongo

Le club phare du canton de Saverne cher au président Dany Wilt a réussi à pérenniser sa place au quatrième échelon national où il a entamé un 8e parcours de rang avec l’ambition de confirmer son beau parcours de la saison dernière, ponctué par une 6e place de la poule C avec 15 victoires et 11 défaites. L’équipe articulée autour du fidèle vétéran Fabien Kaerlé présente une forte connotation alsacienne avec dans ses rangs Trauttmann, Tschamber, Mosser, Beck, Fuchs et le tandem de coaches François Ladenburger – Franck Seidel. Les trois nouvelles recrues ne sont pas non plus dépaysées : Alexis Geistel (20 ans, ailier fort, ex-espoirs ESSM Le Portel) est originaire de Duttlenheim, Thomas Delfour (28 ans, meneur, sans club) a joué à l’AU Schiltigheim de 2012 à 2015 et l’international ivoirien Cédric Bah (23 ans, pivot, ex-Vichy-Clermont, Pro B) a été champion de France en 2015 avec les espoirs de la SIG puis coéquipier de Jérémy Tschamber à Souffelweyersheim. C’est une lourde défaite en trompe-l’œil que les Bas-Rhinois ont concédée à Tourcoing puisque, privés de Bah retenu en sélection ivoirienne, ils étaient devant à la mi-temps (36-39) avant de plier sous une avalanche de paniers primés.

Les deux adversaires se connaissent bien pour s’affronter régulièrement en coupe et en amical. La saison dernière, Pfastatt l’avait emporté à Otterswiller (48-63) en finale de la phase territoriale du Trophée coupe de France. L’issue a été la même lors du match de préparation en août dernier à la salle polyvalente (80-70). « Le WOSB qu’on va rencontrer est bien plus fort que celui du match amical » prévient Jean-Luc Monschau. « Des joueurs importants rentrent, comme Tschamber et Bah. On va essayer de s’accrocher ». Hasard du calendrier, un remake de l’affiche de samedi est programmé mercredi prochain, toujours à Otterswiller, dans le cadre du premier tour du Trophée coupe de France.

Jean-Laurent Soltner

WOSB – ASSM Pfastatt, samedi 16 septembre (20h), salle sportive du centre à Otterswiller. Arbitres: MM. F. Dos Santos et X. Obernesser.

Les effectifs :

WOSB: Delfour, Kaerlé (cap.), Mosser, Kurtic, Geistel, Tschamber, Beck, Fuchs, Trauttmann, Grants, Bah. Entraîneur: Ladenburger assisté de Seidel.

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi. Entraîneur: Monschau assisté de Minnig.

Le roster de l’équipe une

10 septembre 2017    Catégorie(s) : Effectif Imprimer. Imprimer.

Découvrez le roster et les mouvements de l’effectif de notre équipe fanion, saison 2017-2018. (document PDF)

Visualiser le document (PDF, 279KB)

JLM coule une retraite sportive en Alsace

7 septembre 2017    Catégorie(s) : Revue de presse Imprimer. Imprimer.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir l’article paru ce jour dans le “Républicain Lorrain” sous la plume d’Alain Thiébaut.

Jean-Luc Monschau coule une retraite sportive en Alsace

Les Bleus ouvrent à domicile

7 septembre 2017    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

L’ASSM entame son championnat par la réception de Jœuf Homécourt, samedi soir (20h) à la salle polyvalente.

Notre photo: Constantin Minla’a Voundi disputera samedi son premier match officiel sous les couleurs bleues de l’ASSM. (affiche Jean-Laurent Soltner)

Après la campagne des matchs amicaux, les hommes du tandem Jean-Luc Monschau – Laurent Minnig vont renouer ce weekend avec le championnat. Cinquièmes de la poule D la saison dernière pour leurs débuts en Nationale-2, ils ambitionnent de confirmer cette belle performance. « Progresser est le propre du sport » souligne Jean-Luc Monschau. « Les garçons ont pris la mesure de la division, ce qui laisse espérer des rendements supérieurs. Pour autant, sachant peu de choses sur nos adversaires parisiens et nordistes, on ne fait pas de projection en termes de classement potentiel ».

Le calendrier offre aux Pfastattois la possibilité de débuter la saison à domicile face à un adversaire d’un calibre équivalent, Jœuf Homécourt Basket. En effet, les deux équipes comptent parmi les plus petits budgets de la division. La similitude ne s’arrête pas là puisque les deux clubs privilégient la stabilité de l’effectif et l’intégration d’éléments locaux. Pratiquement tous les joueurs travaillent ou étudient, et ne s’entraînent qu’en soirée. Enfin, les deux formations ont pérennisé leur place en championnat de France (N2 et N3), l’ASSM rejoignant le JHB à ce niveau en 1999. Dixièmes de la poule C la saison dernière avec 10 victoires et 16 défaites, les Meurthe-et-Mosellans ont longtemps flirté avec la ligne de flottaison. Pour éviter qu’un tel scénario ne se reproduise, l’emblématique coach Patrice Gœuriot comptera notamment sur ses deux fils Jordan et Benjamin, sur les frères Vincent et Maxime Rad ainsi que sur les nouvelles recrues, le pivot serbe Danijel Zoric (2,06m, ex-Brissac Aubance, N2) et le swingman Nicolas Wachowiak (2m, ex-Gembo Borgerhout, 2e division belge).

Pfastatt et Jœuf ont connu des fortunes opposées lors de la préparation. Le bilan des Bleus est négatif avec 2 victoires (WOSB et Holtzheim) et 5 défaites (Besançon à deux reprises, Saint-Vallier, Kaysersberg et Souffelweyersheim). Rien d’alarmant pour Quentin Diehl et ses coéquipiers, qui ont montré de belles choses par moment, notamment face à deux adversaires calibrés pour le haut de tableau en N1. Le point positif majeur est la bonne intégration des recrues Lucas Plasse et Constantin Minla’a Voundi, ce dernier ayant fait découvrir aux supporters des Bleus toute l’étendue de son potentiel face à Saint-Vallier (21 points, 28 d’évaluation). Côté jovicien, le ratio victoires/défaites est positif avec des succès probants face à Recy Saint-Martin (N2), La Rochette et Bertrange (Première division luxembourgeoise) et un seul revers à Bertrange.

Notre équipe sera privée de son intérieur centrafricain Johan Grebongo, qui dispute le Championnat d’Afrique des Nations. Jœuf Homécourt n’est pas un adversaire inédit puisque les deux formations s’étaient rencontrées en N2 lors de la saison 2006-2007. En février 2007 au Cosec, l’ASSM s’était imposée face à la troupe de Patrice Gœuriot (89-76). Une issue identique samedi soir ravirait bien entendu état-major et supporters des Bleus.

JL-S

ASSM Pfastatt – Jœuf Homécourt Basket, samedi 9/9 à 20h00, salle polyvalente. Arbitres: MM. T. Vandenberghe et B. Schmitt.

Les effectifs :

ASSM: Plasse, Bah, Diehl (cap.), Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Soussi. Entraîneur: Monschau assisté de Minnig.

JHB: J. Gœuriot, B. Gœuriot, Mekideche, M. Rad, Cornud, Wachowiak, Billiaux, Cagneaux, Pietrowski, Fernandez, Paoletti, Parisi, V. Rad (cap.), Zoric. Entraîneur: P. Gœuriot assisté de Chomel.

Les Bleus dominés à Souffel

1 septembre 2017    Catégorie(s) : Avant-saison Imprimer. Imprimer.

Privés de Johan Grebongo et Zaïnoul Bah, les hommes de Jean-Luc Monschau ont terminé leur cycle de matches de préparation par une nette défaite face au BCS (76-56), hier soir à Souffelweyersheim.

La fiche technique :

BC Souffelweyersheim (N1) – ASSM Pfastatt (N2) 76-56.

Souffelweyersheim, gymnase des Sept Arpents.

Les quart-temps : 20-14, 23-14 ; mi-temps 43-28 ; 15-15, 18-13.

BCS: 31 paniers dont 6 paniers à trois points (Labanca 5), 8 lancers francs sur 13 ; 11 fautes personnelles. Les points : Awich 4, Staniulis 15, Labanca 18, Correia 1, Harris 5 puis Diemer 2, Diehl 8, Lamadji, El Ghazi 11, Mendy 12. Entraîneur: Eberlin.

ASSM: 22 paniers dont 4 à trois points (Plasse, Diehl, Minla’a Voundi, Soussi), 8 lancers francs sur 9 ; 12 fautes personnelles. Les points : Plasse 5, Uneau 4, Minla’a Voundi 5, Willig 10, Minté 5 puis Diehl (cap.) 9, Taczanowski, Spinali, Porter 13, Soussi 5. Entraîneur: Monschau.

JL-S

Les photos de la prépa

29 août 2017    Catégorie(s) : Photos, Photos 2017-18 Imprimer. Imprimer.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir les images signées Jean-Laurent Soltner de la préparation effectuée par notre équipe fanion.

Les images de la prépa

Les Bleus sans ressort

28 août 2017    Catégorie(s) : Avant-saison Imprimer. Imprimer.

Sans ressort, les Bleus n’ont jamais été en mesure d’inquiéter Kaysersberg et se sont inclinés (73-84) en petite finale du tournoi AB Camps, hier à la salle polyvalente de Flaxlanden.

Notre photo: Quentin Willig, ici à l’attaque du panier face à Kevin Walter sous les yeux de Sreten Cabarkapa et Laurian Tarris, a maintenu le navire bleu à flot en première mi-temps. (photo Jean-Laurent Soltner)

Dirigés par Laurent Minnig en l’absence de Jean-Luc Monschau, nos joueurs prennent les commandes de la partie par Bacasso Minté (4-2 à la 3e). Ce n’est qu’un feu de paille car les Vignerons imposent rapidement leur jeu dans le sillage de Tarris et Diagne. Le break est fait à la première sirène (11-17). Multipliant les pertes de balle (11 en première mi-temps) et sans adresse en périphérie (0/8 à trois points), Quentin Diehl et ses coéquipiers sont à la peine malgré les efforts de Quentin Willig (13 points), et l’écart enfle pour atteindre 15 longueurs à la pause (24-39).

La situation ne s’arrange pas pour les Bleus au retour des vestiaires. Ils balbutient leurs gammes tandis que les hommes de Fabien Drago sont plus agressifs et développent un jeu structuré et efficace. Tarris convertit deux lancers francs et l’écart prend des proportions considérables (28-50 à la 25e). Les joueurs sont fatigués et le KABCA opte pour la défense en zone. Après avoir compté 23 points de retard à la 27e (35-58), notre équipe se relance enfin sous l’impulsion de Constantin Minla’a Voundi et Mario Porter. Le baroud d’honneur qu’elle livre dans le dernier acte donne au score final une allure moins sévère.

« Je ne sais pas si c’était les jambes ou l’envie mais on a rapidement été décrochés » regrette Laurent Minnig. « En attaque, on a eu des tirs propres sur des situations travaillées mais on n’a rien mis. Défensivement, il y a eu des gros trous sur plusieurs systèmes, on a été trop inconstants. On a ensuite eu le mérite de revenir dans la partie pour finir sur un score plus honorable ».

JL-S

La fiche technique :

ASSM Pfastatt – Kaysersberg-Ammerschwihr BCA  73-84.

Flaxlanden, salle polyvalente.

Les quart-temps : 11-17, 13-22 ; mi-temps 24-39 ; 24-28, 25-17.

Arbitres : MM. V. Bourquard et J. Le Quilliec.

ASSM: 30 paniers sur 64 tirs dont 3 sur 17 à trois points (Diehl 2), 10 lancers francs sur 17, 27 rebonds (Porter 6) dont offensifs (Plasse, Uneau, Minla’a Voundi, Porter, Minté),  16 passes (Diehl et Minla’a Voundi 3), 13 interceptions (Porter 4), 13 balles perdues (Plasse et Uneau 4), 4 contres (Minté 2); 21 fautes provoquées (Plasse 6), 13 fautes personnelles. Les points : Plasse 9, Diehl (cap.) 8, Minla’a Voundi 13, Porter 12, Minté 9 puis Uneau 5, Bah, Willig 17, Taczanowski, Spinali, Soussi. Entraîneur: Minnig.

KABCA: 35 paniers dont 8 à trois points (Schaal 3), 6 lancers francs sur 10 ; 19 fautes personnelles et une antisportive (Schaal). Les points : Schaal 17, Berquier 6, Cabarkapa 13, Tarris 17, Diagne 12 puis Gelb 3, Cransac 4, Walter 8, N’Diaye 4. Entraîneur: Drago assisté de Bicart.

L’ASSM avec les honneurs

27 août 2017    Catégorie(s) : Avant-saison Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Jean-Luc Monschau ont rivalisé avec Saint-Vallier (N1) avant de rendre logiquement les armes (65-80), hier à la salle polyvalente de Flaxlanden.

Notre photo: virevoltant et efficace, Constantin Minla’a Voundi a été la grosse satisfaction de la rencontre. Sa ligne de stats: 6/8 au tir dont 4/5 à trois points, 5/5 LF, une passe, 3 balles perdues, 8 rebonds, un contre, 6 fautes provoquées et 4 commises pour une évaluation de 28 en 26’30 de jeu. (photo Jean-Laurent Soltner)

Privés de Johan Grebongo, Bacasso Minté et Anthony Spinali, les Bleus sont pris à la gorge dès le coup d’envoi par leurs adversaires drômois. Débordés en défense, ils ne trouvent pas de solution en attaque (2-13 à la 5e). Mario Porter, Quentin Diehl et Quentin Willig stoppent l’hémorragie mais le mal est fait (9-19 à la 10e). Enfin décomplexés, ils trouvent le chemin du panier à la conclusion de belles actions collectives. Porter, qui finira meilleur marqueur de la rencontre avec 23 unités, aligne les réussites et notre équipe empoche le gain du quart-temps. La mi-temps est sifflée sur le score de 32-38.

« Que du positif à retenir »

Au retour des vestiaires, nos joueurs font preuve d’agressivité et grignotent leur retard. L’intenable Constantin Minla’a Voundi (21 points et 8 rebonds au final) égalise (41-41 à la 25e) puis c’est Mario Porter qui leur permet de passer devant (43-41 à la 26e). Piqués au vif, les sociétaires de N1 réagissent et reprennent les commandes avant le money time (50-54) durant lequel ils déroulent en s’appuyant sur leur supériorité physique sous le cercle.

« Les garçons ont livré une partie très courageuse » souligne Jean-Luc Monschau. « Ils ont été surpris par la dureté des contacts et ont pris 10 points dans la vue avant de revenir petit à petit jusqu’à mener au score. Avec trois intérieurs en moins, l’usure physique s’est normalement fait sentir dans le dernier quart-temps. J’ai bien aimé l’engagement et l’intensité et n’ai que du positif à retenir de cette confrontation face à une équipe calibrée pour le niveau supérieur ».

JL-S

La fiche technique :

ASSM Pfastatt – Saint-Vallier Drôme Basket 65-80.

Flaxlanden, salle polyvalente.

Les quart-temps : 9-19, 23-19 ; mi-temps 32-38 ; 18-16, 15-26.

Arbitres : MM. H. Bazine et V. Bourquard.

ASSM: 22 paniers sur 63 tirs dont 7 sur 22 à trois points (Minla’a Voundi 4), 14 lancers francs sur 17, 15 fautes personnelles. Les points : Plasse, Uneau 2, Diehl (cap.) 12, Minla’a Voundi 21, Porter 23 puis Bah 2, Willig 3, Taczanowski, Soussi 2. Entraîneur : Monschau assisté de Minnig.

SVDB: 33 paniers dont 5 à trois points (Delhomme, El Amrani, Grégoire, Ateba, Craion), 9 lancers francs sur 14 ; 21 fautes personnelles. Les points : Delhomme (cap.) 9, Gradit 2, Grégoire 3, Ateba 14, Craion 20 puis El Amrani 5, Reed 13, Regina 4, Njiba 4, Christnel 6. Entraîneur: Chardon assisté de Grecksch.

Les Bleus passent l’épaule

24 août 2017    Catégorie(s) : Avant-saison Imprimer. Imprimer.

Après leur défaite à Besançon, les Bleus ont renoué avec la victoire face à Holtzheim (80-72), hier soir à la salle polyvalente.

Notre photo: en raison de l’absence de Jo Grebongo puis de la blessure de Gherick Uneau en fin de première mi-temps, Mario Porter a tenu un rôle essentiel dans la raquette face aux grands gabarits de la Vogesia. Il s’en est remarquablement sorti avec un 7/12 au tir, 4/4 au lancer franc, 6 rebonds, une passe, une interception et 2 fautes provoquées en 30′ de jeu. (photo Jean-Laurent Soltner)

Johan Grebongo parti avec la sélection centrafricaine disputer la Coupe d’Afrique des Nations, c’est Bacasso Minté qui figure dans le cinq pfastattois au coup d’envoi. Holtzheim prend un départ canon dans le sillage de l’ex-Fécémiste Acker (0-4 à la 2e). Constantin Minla et Bacasso Minté ramènent leur équipe à hauteur et les changements de leader se succèdent. Les Bas-Rhinois virent en tête à la première sirène après une réussite de Spitz (15-19). Acker (12 points en première mi-temps) domine ses adversaires sous le cercle et les hommes d’Eric Zimmer préservent l’écart (27-31 à la 25e). Mais la machine se grippe soudainement tandis que nos joueurs trouvent des solutions dans la raquette avec Mario Porter et en périphérie par Maxime Taczanowski. En 5 minutes, ils passent un 13-0 à leurs hôtes pour mener 40-31. A la 19e, Gherick Uneau est contraint de quitter le parquet sur blessure. Le panier primé de Minet au buzzer, qui met fin à la période de disette des visiteurs, provoque l’ire de Jean-Luc Monschau.

« D’autres atouts pour compenser le rebond »

Holtzheim ne règle pas la mire au retour des vestiaires. De l’autre côté, Quentin Willig et Bacasso Minté ajoutent deux paniers et l’écart atteint son point culminant (45-34 à la 23e). Acker, Blévin et Spitz stoppent l’hémorragie mais Porter, Diehl, Minla et Minté leur répondent (54-43 à la 27e). Les Bas-Rhinois connaissent un temps fort et reviennent au score par Leprêtre, Klaric et surtout Touré (56-55). Ce dernier égalise à la 30e (59-59). Porter, derrière la ligne de réparation, permet aux Bleus de rester devant à l’entame du money time (61-59). Les deux formations se livrent un plaisant mais intense mano a mano. Si Hattemer permet aux siens de prendre un temps l’avantage (63-64 à la 34e), ce sont Quentin Diehl et ses coéquipiers qui font la course en tête. Acker ramène une dernière fois les siens au contact (73-72 à la 39e) avant que Lucas Plasse, à trois points, puis Diehl ne scellent l’issue de la partie.

« On a la confirmation que Holtzheim va être une bonne équipe, particulièrement solide au rebond » souligne Jean-Luc Monschau. « Les promus sont de qualité, la poule promet d’être d’une très grande densité. Globalement, le match a été tout à fait correct. On a souffert au rebond sans Johan Grebongo et après la sortie de Gherick Uneau. On a trouvé d’autres atouts pour compenser ». Et de conclure : « La blessure d’Uneau ne nous arrange pas avec les deux gros matchs qui nous attendent ce weekend au tournoi de Flaxlanden ».

JL-S

La fiche technique :

ASSM Pfastatt – Vogesia Holtzheim 80-72.

Pfastatt, salle polyvalente.

Les quart-temps : 15-19, 25-15 ; mi-temps 40-34 ; 21-25, 19-13.

Arbitres : MM. Sengsouli et Franck.

ASSM: 30 paniers sur 64 tirs dont 8 sur 23 à trois points (Diehl 3), 12 lancers francs sur 15, 37 rebonds (Minté 10) dont 8 offensifs (Minté 3), 14 passes (Diehl 4), 7 interceptions (Diehl et Minté 2), 7 balles perdues (Bah 3) ; 17 fautes provoquées (Minla’a Voundi 4), 14 fautes personnelles et une antisportive (Willig). Les points : Plasse 8, Diehl (cap.) 14, Minla’a Voundi 14, Minté 10, Porter 16 puis Uneau, Bah 5, Willig 10, Taczanowski 3, Spinali. Entraîneur : Monschau assisté de Minnig.

VH: 29 paniers dont 4 à trois points (Leprêtre, Krauth, Minet, Touré), 10 lancers francs sur 16 ; 16 fautes personnelles et une antisportive (Krauth). Les points : Klaric 5, Hattemer 2, Spitz 8, Minet 3, Acker 21 puis Leprêtre 4, Krauth 3, Touré 12, Blévin 2, Martial 12. Entraîneur: Zimmer assisté de Nérome.