Attention danger!

13 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau se déplacent samedi à Longeville-lès-Metz, où ils affrontent l’Union Sainte-Marie Metz pour le compte de l’antépénultième journée de N2D.

Notre photo: Bacasso Minté attaque le cercle sous les yeux de Johan Grebongo. C’était samedi dernier lors du match face à Gennevilliers durant lequel les deux intérieurs ont été impériaux, cumulant 42 points, 25 rebonds, 4 contres, 11 fautes provoquées et 69 d’évaluation! L’ASSM espère qu’ils seront à nouveau à leur meilleur niveau à Metz. (photo Jean-Laurent Soltner)

Dans le sillage de l’international centrafricain Johan Grebongo (25 points, 15 rebonds, 38 d’évaluation), les Bleus n’ont fait qu’une bouchée des Franciliens de Gennevilliers (88-57), samedi dernier à la salle polyvalente. « Les garçons se sont rendu la tâche facile en réalisant un premier quart-temps parfait » résume Jean-Luc Monschau. L’obstacle suivant qui se présente sur leur chemin menant au podium final s’annonce plus difficile à franchir puisque Quentin Diehl et consorts s’en vont affronter l’Union Sainte-Marie Metz dans son fief. « Pour finir sur la troisième marche du podium, il faut quasiment faire un sans-faute » souligne le technicien pfastattois. « Ça commence par ce déplacement à Metz où il est difficile de gagner. C’est la meilleure défense de la poule (65,5 points encaissés en moyenne par match), on aura besoin d’une attaque performante avec de l’adresse pour marquer un nombre de points conséquent et avoir une chance de réussir. Dans cette optique, le retour de blessure de Quentin Diehl sera bien utile. On s’attend à un match engagé, il ne faudra pas avoir peur du combat physique ».

Une ambition partagée

Née en 2008 d’une alliance entre le BC Metz et l’ASP Sainte-Marie-aux-Chênes, l’Union Sainte-Marie Metz a pour objectif de dynamiser le basket dans le département mosellan. Promue en Nationale 2 en 2011, elle a réussi à pérenniser sa place à ce niveau malgré des moyens estimés limités par ses dirigeants. A l’aube de la saison, le coach Philippe Ory, qui a succédé à l’emblématique Eric Deschamps, visait une place dans la première moitié de tableau. Renforcée par le pivot monténégrin Bogdan Jovanovic (2,05m, 27 ans, ex-EOSL Angers N2), la formation lorraine a pris un départ canon pour occuper une place de coleader à l’issue de la cinquième journée. La suite n’a pas été du même acabit, Mamédy Diawara et ses coéquipiers concédant notamment une série de six défaites hors de leurs bases, dont celle à Pfastatt (70-64). Malgré la signature en novembre du meneur international franco-camérounais Aldo Curti (1,80m, 31 ans, sans club), qui a disputé onze saisons au niveau professionnel et notamment des matches en Euroligue avec Orléans, les Mosellans ont vécu un parcours en dents de scie et présentent aujourd’hui un bilan de 10 victoires et 12 défaites. Le net succès remporté samedi dernier face à Holtzheim (79-53) leur permet toutefois d’espérer atteindre l’objectif de départ.

Autant dire que les Messins veulent impérativement l’emporter dans leur salle face à l’ASSM. Une ambition partagée par nos joueurs, lesquels feraient un grand pas vers le podium final en ramenant les deux points de leur dernier déplacement de la saison hors de la M2A.

JL-S

Union Sainte-Marie Metz – ASSM Pfastatt, samedi 14 avril (20h), complexe sportif Saint-Symphorien de Longeville-lès-Metz. Arbitres: M. H. Mackpayen et Mme M. Behey.

Les effectifs:

USMM: Jean Joseph, Affa, Kaly, Stipanovic, Stasiak, Bébing, Jovanovic, Doucouré, Diawara (cap.), Sy, Curti, Tremsal, Pivati, Guerra. Entraîneur: Ory, assisté de Calero.

ASSM: Plasse, Uneau, Bertrand, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Ekembé, Soussi. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

Les Bleus gardent le cap

6 avril 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau accueillent Gennevilliers, samedi soir (20h) à la salle polyvalente, dans le cadre de la vingt-troisième journée.

Deux semaines après avoir été dévorés tout crus par l’ogre kaysersbergeois dans son antre de Théo-Faller (92-62), Quentin Diehl et ses coéquipiers ont l’occasion de renouer avec la victoire en accueillant les Franciliens de Gennevilliers, avant-derniers au classement avec 8 victoires et 14 défaites. Après une première semaine de travail allégé, les Bleus ont retrouvé le rythme habituel. « On a passé la semaine dernière à panser les blessures, les joueurs touchés ont été laissés au repos » résume Jean-Luc Monschau. « Cette semaine a été plus vigoureuse pour préparer le match ». Loin des remous dus au changement de règlement (les deux premiers de la poule accèdent directement en N1 et seul le dernier est relégué en N3) et aux tractations de rapprochement avec le FCM, le coach est concentré sur le but à atteindre : « On reste constants dans notre approche et notre démarche avec pour objectif le podium final. On essaye de faire le mieux possible en toutes circonstances ». A égalité au nombre de défaites avec Cergy-Pontoise et le WOSB, son équipe, qui compte un match en moins, occupe le troisième rang virtuel grâce à un ratio favorable. Avec cinq matchs à disputer face à des équipes de seconde moitié de tableau, elle a une part essentielle de son destin en mains. « Attention, une baisse de concentration et d’intensité et tu te retrouves en culottes courtes » prévient toutefois JLM.

Pas droit à l’erreur

Dans l’ombre des deux géants du département, Levallois et Nanterre, le Gennevilliers Basket Club s’est discrètement hissé en N2 la saison dernière après six années passées à l’étage inférieur. Pour augmenter ses chances de maintien, le club a recruté l’ailier Rudy Zulémie (26 ans, 1,91m, ex-Rueil N1) et les deux intérieurs, Quentin Bordin (28 ans, 2,02m, ex-Charenton N3) et Yannis Irid (26 ans, 2,06m, ex-Poissy N3). Si la troupe du jeune coach Nenad Papic (33 ans) s’est montrée redoutable dans son fief, accrochant notamment à son tableau de chasse les trois premiers du classement, Kaysersberg (82-74), Recy Saint-Martin (73-68) et Pfastatt (62-52), elle a rencontré des difficultés insurmontables à l’extérieur en concédant dix défaites en autant de matchs. Samedi dernier, l’expérimenté meneur Kévin Vaccarin (35 ans) et ses coéquipiers ont vaincu le signe indien en réussissant le hold-up à Mulhouse (80-82). « Il faudra être vigilant, ce succès leur a peut-être donné des idées » souligne Jean-Luc Monschau.

Les deux points empochés à Mulhouse ont permis aux Altoséquanais de quasiment sauver leur place en N2. Ils se rendront à Pfastatt sans pression, avec l’intention de prouver qu’ils méritent leur place dans la division. Les Bleus n’auront, eux, pas droit à l’erreur s’ils veulent rester dans la course au podium. Comme à Kaysersberg, c’est le jeune Mathieu Bertrand (18 ans) qui secondera Lucas Plasse à la mène. L’affiche est inédite, le GBC foulant le parquet de la « Poly » pour la première fois de son histoire.

JL-S

ASSM Pfastatt – Gennevilliers Basket Club, samedi 7 avril (20h), salle polyvalente. Arbitres: MM. P. Grand et K. Ros.

Les effectifs:

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Ekembé, Bertrand. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

GBC: Vaccarin, Zulémie, Brisson, Bordin, Zora (cap.), Irid, Gabsi, Freire Cabral, Vinson, Garçon, Biganzoli. Entraîneur: Papic, assisté d’Alard.

Une lourde défaite à Kaysersberg

24 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les Bleus ont concédé une lourde défaite ce soir à Kaysersberg (92-62).

Lire la suite »

Les Bleus vont essayer

24 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau se déplacent dans le fief du leader Kaysersberg, samedi soir (20h), pour le compte de la 22e journée de la poule D.

Quentin Diehl et consorts ont empoché la mise face à Maubeuge (86-74) samedi dernier à la salle polyvalente, conservant ainsi la troisième place de la poule au nombre de défaites. L’obstacle suivant qui se dresse sur leur parcours est de taille puisqu’ils s’en vont défier le leader Kaysersberg, samedi, dans son antre de Théo-Faller. Jean-Luc Monschau ne tarit pas d’éloges sur le club phare du Centre-Alsace : « Bravo au KABCA qui fait une saison magnifique avec comme point fort de ne pas perdre à domicile, ce qui est remarquable compte tenu de l’homogénéité de la poule. En gagnant en moyenne un match sur deux à l’extérieur et, de surcroît, un point en Trophée coupe de France, cette équipe est en position de force pour la montée ». Celui qui a entraîné les Kaysersbergeois au début des années quatre-vingt ne part toutefois pas perdant dans la citadelle jusqu’ici imprenable : « Comme les autres auparavant, on va tenter notre chance pour faire exception à la règle. On va déjà essayer de faire un bon match et on verra ce qui se passe ». Avec une moyenne de 92 points marqués lors de leurs quatre derniers matches, qui se sont soldés par trois victoires et une défaite, les Bleus tournent à plein régime sur le plan offensif. « Nous sommes dans une période où le jeu est intense et serein en attaque. De là à gagner à Kaysersberg…Pour espérer le faire, il faut que les choses se passent bien » estime le technicien, qui a apprécié les belles prestations de deux joueurs issus du banc, Quentin Willig et Gherick Uneau, face à Maubeuge. Au match aller en novembre dernier, l’ASSM, alors leader, s’était inclinée sans discussion aucune à la salle polyvalente (60-68).

Les deux meilleures équipes du département

Promue en N2 en 2008, l’AS Kaysersberg-Ammerschwihr BCA a continuellement progressé à ce niveau et a désormais l’accession en N1 dans le viseur. Qualifiée pour les play-offs en mai dernier grâce à une deuxième place obtenue dans la poule C, la troupe dirigée par l’emblématique Fabien Drago a raté la dernière marche en cédant à deux reprises à Aubenas. Renforcée par l’expérimenté pivot sénégalais passé par Souffelweyersheim Abdoulaye N’Diaye (34 ans, 2,08m, ex-Chartres N1), l’ailier Laurian Tarris (25 ans, 1,97m, ex-Toulouges N2) et le meneur Tommy Ghezala (26 ans, 1,85m, ex-BCGO N1), elle est repartie avec la ferme intention d’effacer cet échec. « Après ses bons parcours des saisons précédentes, le club a ajouté les éléments qu’il faut pour briguer la première place. Bravo pour son fonctionnement » souligne Jean-Luc Monschau. Avec un bilan de 16 victoires et 5 défaites dont un sans-faute à domicile (10/10), le KABCA caracole en tête du championnat avec trois points d’avance sur son premier poursuivant, Recy Saint-Martin.

Pfastattois et Kaysersbergeois s’étant croisés dans l’ascenseur N2-N3 en 2008, ils n’ont été adversaires qu’à une seule reprise en Nationale 2. Lors de la saison 2012-2013, les Vignerons avaient remporté les deux confrontations face à des Bleus alors dirigés par Laurent Minnig. Compte tenu des résultats et de la qualité de jeu proposé par les deux meilleures équipes du département, qui sont aussi les deux meilleures attaques de la poule, l’affiche devrait attirer la foule des grands soirs à Théo-Faller.

JL-S

Kaysersberg-Ammerschwihr BCA – ASSM Pfastatt, samedi 24 mars (20h), salle Théo Faller. Arbitres: MM. L. Bar et B. Schmitt.

Les effectifs:

KABCA: 4. Schaal, 5. Berquier (cap.), 6. Ghezala, 7. Cransac, 8. Walter, 9. Cabarkapa, 11. Di Battista, 12. Diagne, 13. Gelb, 14. Tarris, 15. N’Diaye. Entraîneur: Drago, assisté de Bicart.

ASSM: 4. Plasse, 5. Uneau, 6. Bah, 7. Diehl (cap.), 8. Grebongo, 9. Minla’a Voundi, 10. Willig, 11. Taczanowski, 12. Spinali, 13. Minté, 14. Porter, 15. Ekembé, 16. Bertrand. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

Les Bleus trouvent la clé

17 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les hommes de Jean-Luc Monschau sont venus à bout d’une belle équipe de Maubeuge (86-74), ce soir à la salle polyvalente. Ils gardent le podium dans le viseur.

Notre photo: auteur de 17 points (7/12 au tir dont 2/5 à trois points, 1/1 LF), Quentin Willig s’infiltre dans la défense maubeugeoise pour ajouter deux unités dans l’escarcelle des Bleus.  (photo Jean-Laurent Soltner)

Lire la suite »

Objectif podium pour les Bleus

16 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les joueurs de Jean-Luc Monschau accueillent l’US Maubeuge, samedi soir (20h) à la salle polyvalente, dans le cadre de la 21e journée de la poule D.

Quentin Diehl et compagnie ont mal négocié les ultimes possessions samedi dernier à Holtzheim, laissant ainsi échapper une victoire qui leur tendait les bras (83-80). « En général, ça se présente bien quand tu entames les deux dernières minutes avec cinq points d’avance. A condition de ne pas faire d’erreurs et on en a malheureusement commis trois, que notre adversaire nous a fait payer » résume Jean-Luc Monschau. Les Bleus ont l’occasion de renouer avec la victoire face à Maubeuge, qu’ils accueillent samedi à la salle polyvalente. Le technicien pfastattois souligne : « Maubeuge est une équipe en forme qui a gagné trois fois de suite. A nous de relever le défi. Elle est adroite à trois points et s’appuie sur une belle présence physique dans la raquette avec des joueurs d’expérience. C’est un ensemble équilibré qui joue bien au basket ».

Des Nordistes requinqués

Tout comme l’ASSM, l’Union Sportive Maubeuge a retrouvé la N2 à l’issue de la saison 2015-2016, trois ans après l’avoir quittée. Le maintien facilement assuré à l’issue de son premier parcours, la troupe dirigée par Emmanuel Hinfray s’est fixé pour objectif de jouer une place dans la première moitié de tableau. La mayonnaise a pris entre les joueurs restants et les trois recrues, Borgia M’Bala (arrière-ailier, 29 ans, 1,93m, ex-La Charité N2), Charles Gurgey (meneur-arrière, 23 ans, 1,90m, ex-Pont-de-Chéruy N2) et Tidiane Badiane (pivot, 23 ans, 2,07m, ex-Saint-Quentin N3). Résultat, Amadou Gacko et ses coéquipiers ont réussi leur départ en remportant quatre de leurs six premiers matchs. Une première défaite à domicile, face à Pfastatt après prolongation (94-95), et la blessure de leur meneur, l’ex-Mulhousien Cuneyt Cayir, ont marqué le début d’une période plus difficile. Rétrogradés dans la zone rouge, les Nordistes se sont requinqués en remportant leurs trois derniers matchs, dont le dernier sur un gros écart face au WOSB (81-57). Avec un bilan équilibré de 10 victoires et 10 défaites, ils pointent au 7e rang du classement.

Fauchés dans leur élan à Holtzheim après deux triomphes face à Paris et Cergy-Pontoise, les Bleus ont néanmoins bénéficié de résultats favorables parmi la meute des poursuivants pour conserver seuls leur troisième place au nombre de défaites. Meilleure attaque de la poule avec une moyenne de 76,2 points par match, notre équipe doit impérativement remporter ce duel inédit sous peine d’hypothéquer ses chances de monter sur le podium final.

JL-S

ASSM Pfastatt – US Maubeuge Basket, samedi 17 mars (20h), salle polyvalente. Arbitres: MM. F. Paulus et S. Dahane.

Les effectifs :

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Ekembé, Bertrand. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

USMB: Puzic, Adamczyk, Fezzani, Racine, Cayir, M’Bala, Gacko (cap.), Gurgey, Boulogne, Badiane. Entraîneur: Hinfray, assisté de Laïdi.

Hold-up raté à Holtzheim

11 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Menés de 23 points en première mi-temps à Holtzheim, les hommes de Jean-Luc Monschau ont inversé le cours du match avant de céder dans les deux dernières minutes (83-80).

Lire la suite »

L’ASSM vise la passe de trois

9 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Les Bleus se déplacent à Holtzheim, samedi soir (20h), pour le compte de la 20e journée de la poule D.

Notre photo: en lay-up, Bacasso Minté inscrit le 100e point de l’ASSM face à Cergy-Pontoise samedi dernier à la salle polyvalente. Auteur de la meilleure évaluation de la rencontre (28), il sera l’un des atouts majeurs de notre équipe à Holtzheim. (photo Jean-Laurent Soltner)

Au creux de la vague après quatre défaites de rang, Quentin Diehl et ses coéquipiers ont réagi en enchaînant deux probantes victoires face aux Franciliens du Paris Basket Avenir et de Cergy-Pontoise. « J’avais dit qu’on avait fait notre meilleur match de la saison contre Paris. Celui face à Cergy-Pontoise a été tout aussi bon. Les deux parties présentent d’ailleurs des similitudes, comme le petit nombre de balles perdues, les 100 points marqués et l’écart » résume Jean-Luc Monschau. Les Bleus ont eu peu de temps pour savourer leur triomphe puisqu’ils ont dû préparer leur déplacement de samedi à Holtzheim, où ils visent la passe de trois. Prudent, le technicien prévient : « Il faut se rappeler qu’avant de l’emporter à l’aller (74-59), on avait 15 points de retard à la mi-temps. Les garçons devront lancer le match sur des bases défensives face à un adversaire hyper-athlétique avec notamment Acker et Spitz ».

Constantin Minla’a Voundi en verve

Néo-promue en Nationale-2 pour la première fois de son histoire, la Vogesia Holtzheim, dirigée par Eric Zimmer, s’est fixé le maintien pour objectif. Pour y parvenir, l’équipe a conservé son ossature et enregistré les renforts de l’expérimenté meneur Frédéric Minet (36 ans, ex-Souffelweyersheim, N1), de l’arrière-ailier Julien Sauter (25 ans, ex-Kaysersberg, N2), de l’ailier fort Emmanuel Blevin (37 ans, ex-Rodez, N3) et du pivot David Acker (26 ans, ex-FCM, N2). En raison notamment de la densité de la poule, les Bas-Rhinois sont à la lutte pour éviter l’une des trois dernières places du classement. Avec un bilan de 8 victoires et 10 revers, ils pointent au neuvième rang avec une seule défaite de moins que le premier relégable. Un calendrier favorable avec cinq matches à domicile sur les huit encore à disputer leur donne toutefois toutes les raisons d’espérer. D’autant plus que Frédéric Minet et ses coéquipiers sont redoutables dans leur antre, où ils n’ont concédé qu’une seule défaite. C’était en septembre dernier face à Maubeuge lors de la première journée.

Pour obtenir un bon résultat sur les bords de la Bruche et rester dans la course au podium, notre équipe s’appuiera sur un Constantin Minla’a Voundi particulièrement en verve lors des deux dernières rencontres (28 points et 30 d’évaluation de moyenne). Les deux intérieurs Johan Grebongo et Bacasso Minté présentant également des statistiques en hausse, le derby s’annonce chaud bouillant dans tous les compartiments du jeu. Car les Holtzheimois, sèchement battus sur le parquet du WOSB samedi dernier (84-65), voudront se racheter devant leurs supporters et s’éloigner de la zone rouge.

JL-S

Vogesia Holtzheim – ASSM Pfastatt, samedi 10 mars (20h), salle polyvalente de la Bruche. Arbitres : MM. B. Schmitt et S. Dahane.

Les effectifs:

Vogesia Holtzheim: 1. Blevin, 2. Sauter, 3. Acker, 4. Minet (cap.), 5. Leprêtre, 6. Klaric, 9. Krauth, 12. Hattemer, 13. Spitz, 15. Touré, 18. Martial. Entraîneur: Zimmer, assisté de Nérome.

ASSM Pfastatt: 4. Plasse, 5. Uneau, 6. Bah, 7. Diehl (cap.), 8. Grebongo, 9. Minla’a Voundi, 10. Willig, 11. Taczanowski, 12. Spinali, 13. Minté, 14. Porter, 15. Bertrand 16. Ekembé. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig

Les Bleus confirment

3 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Trois semaines après leur probante victoire face à Paris, les joueurs de Jean-Luc Monschau ont récidivé en s’imposant face à Cergy-Pontoise (100-76), ce soir à la salle polyvalente.

Notre photo: auteur de 27 points en un peu moins de 30 minutes de jeu, Constantin Minla’a Voundi a donné le tournis aux Franciliens et régalé le jeune public du KGB. (photo Jean-Laurent Soltner) 

Lire la suite »

Une place sur le podium en jeu

2 mars 2018    Catégorie(s) : Matchs Imprimer. Imprimer.

Après trois semaines de repos forcé, les hommes de Jean-Luc Monschau accueillent Cergy-Pontoise, samedi soir (20h) à la salle polyvalente, pour le compte de la dix-neuvième journée.

En empochant la mise face au Paris Basket Avenir (102-77), Quentin Diehl et ses coéquipiers ont mis un terme à une série de quatre revers. Un résultat rassurant compte tenu de l’état de forme des Parisiens, qui avaient remporté sept de leurs huit derniers matches avant de se rendre à Pfastatt. « Ce n’est pas facile quand tu perds quatre matchs dont les deux derniers nettement. Mais les garçons savaient que la réussite au tir, et notamment celle à trois points, allait finir par changer de camp. On a fait notre plus beau match de la saison face à l’une des meilleures équipes du groupe » résume Jean-Luc Monschau. En raison du report du match à Mulhouse suivi d’un weekend dédié au Trophée coupe de France, notre équipe a bénéficié d’une trêve forcée de trois semaines. Elle reprend le chemin du championnat par la réception de Cergy-Pontoise, samedi soir à la salle polyvalente.

Une autre équipe francilienne en forme

Cergy-Pontoise Basket Ball est une grosse écurie du championnat. Premiers de la poule C la saison dernière, les Franciliens ont trébuché sur la dernière marche menant à la N1 en s’inclinant en play-offs face à Brissac Aubance. A l’aube du nouvel exercice, la troupe dirigée de Philippe Da Silva était à nouveau citée parmi les prétendants aux deux premières places puisqu’elle s’est attaché les services des deux meneurs Sébastien Michineau (27 ans, ex-Vitré, N1) et Corentin Desnos (23 ans, ex-Calais, N2), et de l’intérieur australien Harrison Goodrick, tout en conservant la grande majorité de ses cadres. Les Cergy-Pontains ont vite déchanté en concédant cinq défaites en sept rencontres, dont celle face à l’ASSM (64-79), avant de se retrouver sous le feu des projecteurs en novembre avec l’intronisation du nouveau président, l’international malien évoluant à Monaco en Pro A et enfant de Cergy, Amara Sy. Outre le changement d’identité de l’équipe, devenue les Spartiates, Goodrick est retourné en Australie et l’intérieur américain Ethan Jacobs (27 ans, 2,08m, ex-Prostejov, Tchéquie) a posé ses valises dans le Val d’Oise. Le déclic s’est produit pour Modibo Niakaté et ses coéquipiers. En remportant notamment cinq de leurs six derniers matchs, ils sont remontés à la troisième place du classement.

Après le PBA, c’est donc une autre équipe francilienne en forme que s’apprêtent à affronter les Bleus. Jean-Luc Monschau disposera de tout son effectif après le retour du Mozambique de Johan Grebongo, lequel a disputé avec l’équipe nationale centrafricaine le premier tournoi de qualification africain pour la coupe du monde FIBA 2019. La rencontre est à quitte ou double: si elle l’emporte, l’ASSM peut repousser son adversaire à deux victoires (en gagnant son match en retard à Mulhouse) et conservera sa place virtuelle sur la troisième marche du podium. Dans le cas contraire, les deux formations totaliseront le même nombre de défaites.

JL-S

ASSM Pfastatt – Cergy-Pontoise BB, samedi 3 mars (20h), salle polyvalente. Arbitres: T. Vandenberghe et Mme C. Ba.

Les effectifs :

ASSM: Plasse, Uneau, Bah, Diehl (cap.), Grebongo, Minla’a Voundi, Willig, Taczanowski, Spinali, Minté, Porter, Bertrand, Ekembé. Entraîneur: Monschau, assisté de Minnig.

CPBB: Niakaté (cap.), Desnos, N’Kembé, Filet, Wilson, Michineau, Durand, Clouvel Urie, Jacobs, Jovovic. Entraîneur: Da Silva, assisté de Soukdeo.