Débuts en fanfare

4 mai 2008    Catégorie(s) : 1999 à 2002 Imprimer. Imprimer.

Les premiers pas de l’ASSM en championnat de France permettront au public de la poly de vivre des moments inoubliables. Avec des victoires sur le fil lors de mémorables matches contre GRIGNY, SAINT-SORLIN, LONS-LE-SAUNIER mais aussi des moments douloureux tels cet échec face à MIRECOURT. Ce jour-là, devant… 600 spectateurs (!), les “bleus” perdent le match décisif pour l’accession en Nationale 2. Mais une belle période tout de même !

À LA DÉCOUVERTE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE

1999-2000 : L’ARRIVÉE DE PHILIPPE THIERRY POUR DES DÉBUTS RÉUSSIS

L’aventure en Nationale 3 se présente de manière positive. Pour la bonne et simple raison qu’un renfort de choix est venu, durant l’intersaison, rejoindre les rangs de l’ASSM. Philippe Thierry, après une belle carrière au FCM, avait décidé d’arrêter de jouer au haut niveau. L’accession de Pfastatt en N3 tombait au bon moment pour lui permettre de continuer à jouer à un niveau intéressant. Durant les deux saisons qu’il portera le maillot de l’ASSM, Philippe Thierry sera un exemplaire capitaine de route ainsi qu’un véritable gentleman. Le parcours en N3 débute par une défaite à Quincié-en-Beaujolais au terme d’un voyage dans le vignoble qui rendit nostalgique un « Doc » dépité de traverser des villages comme Régnié, Morgon, sans pouvoir s’y attarder pour une dégustation de vin du pays ! Plus sérieusement, ce match laissera des regrets car les Pfastattois, malgré 40 points de Mathieu Gitta, concèdent une défaite après avoir eu la victoire à leur portée. Malgré cet échec initial, l’ASSM va vite prendre ses marques. La « poly » va, dès lors, vivre quelques soirées qui marqueront à jamais l’histoire du sport pfastattois. On pense notamment à ce succès sur Grigny acquis grâce à… 7-0 dans la dernière minute de jeu et qui permettra à la bande à « Scho », reléguée à six longueurs, de s’imposer d’un petit point ! Ce n’est pas tout. Une belle série de victoires conduit même l’équipe à se mêler à la lutte pour le titre. Trois équipes se retrouvent au coude à coude : Pont-Trambouze, Saint-Sorlin et Pfastatt. Las, un coup dur mettra un terme aux ambitions de l’ASSM. Dans la semaine qui précède le choc au sommet dans le Forez, Mathieu Gitta se blesse à l’entraînement. Bilan : rupture des ligaments croisés du genou, soit six mois sans basket. Sans son meilleur atout offensif – il était à ce moment-là le meilleur marqueur de la poule – l’ASSM effectue un match de toute beauté à Pont-Trambouze pour finalement s’incliner de sept points après avoir longtemps contrôlé la partie. Malgré tout, les Pfastattois vont terminer en beauté cette première saison en N3 pour obtenir finalement une très belle 3e place. L’équipe « une » de l’ASSM durant cette saison 1999/2000 (entre parenthèses le nombre de matches disputés): Philippe Scholastique (20), Philippe Thierry (22), Mathieu Gitta (16), Frédéric Pelser (22), Fabrice Naas (18), Benoît Hanser (21), David Gal (15), Bertrand Stuber (16), Franck Wurtz (19), Rudy Abisur (20), Stéphane Schaerer (3), Philippe Hanser (2), Eddie N’Gabula (2), Jonathan Delers (2), Pascal Iuliano (6). Exceptionnellement, rien de particulier à signaler, cette saison 1999/2000, au niveau des autres équipes du club puisque pas un seul titre ne figure au palmarès de l’ASSM. Une seule équipe s’est distinguée, celle des cadets dirigés d’abord par Mamby MANE puis par Mathieu GITTA. Premiers de leur poule, ils ont chuté, de justesse (60-62), en demi-finale face à Thann. Dommage. Cette équipe était composée de : Laurent DEROZIER, Jérémy DELERS, Eddy N’GABULA, Saïd ABOUABDELLAH, David KUENY, Halim BAZINE, Samir BENNAI, Fouad AMRI, Bilel BOULAHDID, Mohamed AYARI.

2000/01 : QUAND LE « DOC » PROPOSE SA DÉMISSION…

Celui qui a dit – « la 2e saison d’un promu est toujours la plus difficile ! » – a totalement raison. Cela s’est vérifié lors du championnat 2000/01 que l’ASSM, sur la lancée de sa première saison réussie, aborde avec une certaine confiance. C’est oublier que Mathieu Gitta, en rééducation, manquera les quatre premiers matches et que très rapidement il va s’avérer que le recrutement ne correspond pas aux espoirs. D’ailleurs, ni Pascal Ahissou, ni Francis Hoffmann ne finiront la saison avec l’ASSM. En tout cas, au soir de la défaite, à domicile, contre Rosheim (97-100), le club pfastattois se trouve sous la menace de la relégation. La situation est critique à ce point que lors d’une réunion du comité, le « Doc » propose sa démission. Une démission évidemment refusée. Le déclic se produit à Quincié en Beaujolais où l’ASSM signe une importante victoire (84-94). Une première étape d’une série réussie – huit succès lors des neuf derniers matches ! – qui permet aux Pfastattois de finir à la 4e place. Ouf ! L’équipe « une » de l’ASSM durant cette saison 2000/01 (entre parenthèses le nombre de matches joués) : Frédéric PELSER (22), Benoît HANSER (22), Philippe THIERRY (22), Philippe SCHOLASTIQUE (20), Mathieu GITTA (18), David GAL (17), Pascal IULIANO (14), Rudy ABISUR (20), Pascal AHISSOU (13), Fabrice NAAS (18), Laurent KUBLER (3), Bertrand STUBER (5), Cédric HAAS (5), Francis HOFFMANN (4), Bilel BOULAHDID (7). (voir le tableau des marqueurs, match par match, dans la rubrique « LES ARCHIVES », chapitre MARQUEURS, saison 2000/2001). Cette saison 2000/2001, l’équipe 2, dirigée par Philippe SCHOLASTIQUE, termine une nouvelle fois à la 3e place en Excellence départementale. Elle pensait avoir à nouveau raté de justesse l’accession en Promotion d’excellence régionale. Finalement, suite à des places disponibles, elle a été repêchée. La palme revient aux minimes de José IULIANO et aux cadets de Mathieu GITTA qui ont obtenu d’excellents résultats en championnat d’Alsace et aux seniors féminines, championnes du Haut-Rhin en Promotion d’excellence. Dirigée par Bertrand STUBER, l’équipe féminine était composée de : Sylvie STUBER, Valérie LINCK, Eve WITTIG, Nadia BENABID, Lina GUNNARSSON, Martine SCHNEIDER, Edith FREY, Magali MASSLANY, Joëlle BECKER, Olivia SPENCER.

2001/02 : UNE ACCESSION RATÉE DE JUSTESSE

Beaucoup de changements interviennent durant l’intersaison 2001. D’abord, Frédéric Halbwachs, l’ex-CTR, vient rejoindre le « staff » technique. Dans un premier temps, il aurait dû être l’adjoint du « Doc ». Mais, celui-ci manifeste rapidement l’envie de prendre un peu de recul et il n’en faut pas plus pour que Halbwachs, qui n’a pas pour habitude de se contenter d’un rôle de second plan, s’installe aux commandes. Rayon recrues, l’ASSM enregistre les arrivées de Gilles Zaegel (ex-Colmar), Emmanuel Debeule (ex-FCM II) et Raphaël Wolf (ex-espoir du FCM) en train de se remettre d’une double opération des ligaments croisés. Malgré l’arrêt de Philippe Thierry – une grosse perte pour le club – les Pfastattois affichent clairement leurs ambitions : accéder en Nationale 2. Un objectif auquel on croit de plus en plus, surtout après la victoire acquise à Mirecourt (77-79) au terme d’un match à suspense. Malgré la présence de Troyes, on comprend très vite que le titre et la montée vont se jouer entre Pfastattois et Vosgiens. Le choc retour entre les deux équipes se dispute le 3 mars 2002. Ce dimanche après-midi, 600 personnes remplissent la « poly ». Hélas, malgré un départ sur les chapeaux de roue (14-0), l’ASSM ne parvient pas à prendre le dessus. La faute à quelques erreurs collectives, quelques défaillances individuelles (Mathieu Gitta particulièrement maladroit) et à un arbitrage très partial comme l’illustre le bilan des lancers-francs : 21 pour Pfastatt, 52 pour l’EBM. Vainqueurs 88-92, les Mirecuretiens accèdent en N2 et l’ASSM devra se contenter d’une 2e place qu’elle arrache in-extremis à Troyes. L’équipe « une » de l’ASSM durant cette saison 2001/02 (entre parenthèses le nombre de matches joués) : Mathieu GITTA (22), Gilles ZAEGEL (22), Philippe SCHOLASTIQUE (22), Emmanuel DEBEULE (21), Pascal IULIANO (22), Laurent KUBLER (12), Frédéric PELSER (21), Benoît HANSER (19), Rudy ABISUR (16), Raphaël WOLF (20), Fabrice NAAS (12), Bilel BOULAHDID (4), David GAL (2). (voir le tableau des marqueurs, match par match, dans la rubrique « LES ARCHIVES », chapitre MARQUEURS, saison 2001/2002). Au niveau des autres équipes, le bilan général est très positif. Ainsi la « deux » obtient-elle son maintien en Promo région, les minimes de Thierry KUENEMANN ont-ils réalisé une bonne saison tout comme les benjamins de Pascal SIEBOLD. Enfin, le seul titre remporté cette saison 2001/02 est celui des cadets de Mathieu GITTA, champion départemental. L’équipe était composée de : Nicolas WINTERHALTER, Arnaud WERNER, Brice WALTER, Olivier GOLDSCHMITT, Redouane DJEDID, Fabien LUDWIG, Sisouphanh SENGSOULI, Stéphane BACHOT, Frédéric ESCHEN.